Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 30/07/2019

PSA va adapter au plus juste sa part de véhicules électriques pour préserver ses marges, explique Tavares

Le développement des véhicules électrifiées est un danger pour la rentabilité de tous les constructeurs automobiles. Le groupe PSA a mis en place une stratégie pour maximiser ses profits en fonction de son mix CO2 au niveau de la production. En même temps, le constructeur va poursuivre l’ajustement de sa masse salariale.

Tavares l’a déjà dit, il l’a redit la semaine dernière lors de la présentation des résultats financiers du premier semestre : PSA respectera son objectif d’émission CO2. Pas seulement à cause des sanctions, a souligné le PDG, mais parce que "c’est notre contribution pour résoudre les problèmes de réchauffement climatique. Nous voulons respecter les objectifs de la Commission européenne pour contribuer de façon positive à la société". La conformité, c’est, a-t-il dit, "une position éthique".

Pour y parvenir alors que le groupe part de loin depuis l’intégration d’Opel, PSA a mis en place un comité CO2 pour "suivre et contrôler la production, les commandes et le plan marketing", a expliqué Tavares. Ce processus "très sophistiqué" a été préparé depuis 18 mois.
"Nous travaillons durs pour avoir les bons outils, les bons KPI. Ce que je crois (sans arrogance) est que nous avons établi avec l’équipe un cadre de travail très compétitif, un ensemble de KPI pour contrôler le business et maximiser la profitabilité après que nous ayons assuré la conformité", a détaillé le dirigeant.

Maximiser les profits avec les gammes "classiques"
Pour PSA il s’agit de concilier la conformité avec la maximisation des profits et donc de régler le niveau de vente de véhicules électriques au plus juste pour ne pas détériorer plus que nécessaire la marge opérationnelle.
Cette approche a été rendue nécessaire par la baisse extrêmement rapide du mix Diesel (moins émetteur de CO2 que l'essence), bien en-dessous des hypothèses initiales de PSA pour être conforme à son objectif CO2. Cette part, actuellement autour de 30% en Europe, pourrait descendre jusqu’à 10%, estime PSA. 
"Nous avons construits différents scénarios pour être sûr d’être conformes si le mix Diesel s’effondre pour que les contremesures nous protègent", a dit Tavares. "La marge par unité des véhicules électrifiés n’est pas bonne et il est mieux pour l’entreprise que nous soyons conformes avec pas plus de 7% de véhicules électrifiés."  
10% de véhicules Diesel et 7% d’essence c’est "le cadre de la situation que nous sommes capables de gérer avec le bon montant de profits". Concernant l'offre de véhicule électrique du groupe elle sera performante, assure le dirigeant : "Ce n’est pas facile. Beaucoup font des annonces et vous ne voyez pas les voitures. Nous parlons moins et vous verrez les voitures."

Des coûts de restructurations qui vont persister
Pour maintenir un haut niveau de marge opérationnelle malgré le développement des ventes de véhicules électrifiés, PSA va continuer de réduire ses coûts et notamment ses coûts salariaux, a aussi souligné Carlos Tavares.
Le groupe a pour objectif de baisser à 10% le ratio masse salariale sur chiffre d’affaires en 2021. "10% sera atteint et nous serons surement en dessous de 11% cette année", a dit Tavares.
En 2018, ce ratio pour l’ensemble du groupe PSA était de 11,1% avec un écart important entre PCD à 9,7% et OV à 12,6% pour OV (chiffre en nette amélioration par rapport au 15,2% lors de l’acquisition en 2017).
Carlos Tavares a précisé que les décisions concernant le personnel étaient appliquées "de façon humaniste" et toujours avec le soutien des syndicats (qu’il a d’ailleurs plusieurs fois remerciés au cours de cette présentation pour leur sens des responsabilités).
A un analyste qui soulignait la persistance des coûts de restructuration dans les comptes de PSA (encore 519 millions d’euros au premier semestre pour la division auto) Tavares a répondu que ce n’était certainement pas fini. Si les coûts de restructuration ont été liés ces dernières années au redressement de PSA et à celui d’Opel, ils seront à l’avenir rendus nécessaires par l’obligation d’atteindre environ 30% de véhicules électrifiés (BEV et PHEV) en 2030.
"Nous savons déjà que nous devons accélérer et accroître la réduction des coûts pour protéger la marge unitaire qui viendra de la hausse des ventes de véhicules électriques comme conséquence de la réglementation. Vous allez voir des hausses significatives des coûts à travers le monde dans l’industrie automobile comme conséquence de ce mécanisme", a dit Tavares. "Il serait naïf de penser que 40% de réduction des émissions de CO2 en Europe en 2030 n’aura pas un impact sur les coûts de restructuration des constructeurs en Europe."
La bonne nouvelle pour PSA, a-t-il dit, c’est que l’ampleur des efforts à faire sera plus faible compte tenu du niveau de rentabilité atteint par le groupe qui a réalisé au premier semestre une marge opérationnelle record de 8,7%, très largement au-dessus de son objectif 2021 (une moyenne supérieure à 4,5% sur les 3 années du plan).
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

On sait que Tesla perd 4000$ par auto.....et Zoé ?une Corsa de base a 30k€....bienvenue dans le monde des électrons et de la chimie,adieu benefs.
Un jour la Comission Européenne se rendra compte du dégâts qu’elle a engendrée soit disant pour le bien des Européens
alain boise, Le mardi 30 juillet 2019

… Alain est un "grand optimiste" en fait … ?
D'abord par ce jour est loin d'être venu, ensuite parce que ce jour là les dégâts seront probablement irréversibles pour les "petits" … Enfin parce que chez ces gens là, on ne pense pas Monsieur, on ne pense pas … Alors reconnaître ses erreurs … N'y penses même pas !
ADEAIRIX , Le mardi 30 juillet 2019

Qui l'eût cru de la part d'un ex ingénieur essais "liaisons au sol" ?
Où quand le patron se révèle un "super contrôleur de gestion" …
KPI oui mais KPI pertinents …

En réalité un cas de figure plus fréquent que "l'on" ne croit de nos jours, tant le "cash est rare" …
;0)
ADEAIRIX, Le mardi 30 juillet 2019

Qui a fait la déclaration ci-après ?

"Le monde est fou. Le fait que les autorités nous ordonnent d'aller dans une direction technologique, celle du véhicule électrique, est un gros tournant.
Je ne voudrais pas que dans 30 ans on découvre quelque chose qui n'est pas aussi beau que ça en a l'air, sur le recyclage des batteries, l'utilisation des matières rares de la planète, sur les émissions électromagnétiques de la batterie en situation de recharge?
Comment est-ce que nous allons produire plus d’énergie électrique propre ?
Comment faire pour que l’empreinte carbone de fabrication d’une batterie du véhicule électrique ne soit pas un désastre écologique ?
Comment faire en sorte que le recyclage d’une batterie ne soit pas un désastre écologique ?
Comment trouver suffisamment de matière première rare pour faire les cellules et les chimies des batteries dans la durée ?
Qui traite la question de la mobilité propre dans sa globalité ?
Qui aujourd’hui est en train de se poser la question de manière suffisamment large d’un point de vue sociétal pour tenir compte de l’ensemble de ces paramètres ?
Je m'inquiète en tant que citoyen, parce qu'en tant que constructeur automobile, je ne suis pas audible.
Toute cette agitation, tout ce chaos, va se retourner contre nous parce que nous aurons pris de mauvaises décisions dans des contextes émotionnels."

Et maintenant, le même déclare :
Pas seulement à cause des sanctions, [...] mais parce que "c’est notre contribution pour résoudre les problèmes de réchauffement climatique".

J'apprécie énormément Carlos Tavares, mais là, il nous ferait pas un peu de la langue de bois et du politiquement européen compatible ?

En revanche, sa petite pique aux concurrents expliquant que les gros diseux sont des petits faiseux m'amuse beaucoup.
Bruno HAAS, Le mardi 30 juillet 2019

S’il s incontestable que depuis l’arrivée de C.Tavares les coûts et notamment les effectifs du Groupe PSA ont considérablement baissés (moins de 50000 employés en France en 2019 contre plus de 100000 quelques années plus tôt ...) je conteste le caracteRe « humaniste » des méthodes employées envers le personnel que l’on souhaite diminuer. Mes informations internes me font part d’un « humanisme » violent :
- tél responsable est remercie en séance pour ne pas avoir atteint les objectifs assignés
- tel cinquantenaire se voit indiquer que son poste est supprimé et qu’il faut qu’il « adhère aux mesures de départ volontaire »
- tel autre qui n’a pas compris qu’il devait être volontaire se voit menacer de mutation dans un secteur peu adapté à ses capacités
..... sans parler des nombreux mails internes reçus par le personnel et des nombreuses affiches vantant une carrière « ailleurs » que chacun rencontre dans les couloirs les plus fréquentés ....
Si cela s’appelle de « humanisme » il me semble que Monsieur Tavares et moi n’avons pas la même interprétation du sens des mots...
Néanmoins ces méthodes sont efficaces pour réduire les coûts et conjuguées à la baisse des prix de revient des composant des véhicules obtenus en pressurant les fournisseurs et en réduisant le contenu « matière » des véhicules, on obtient des prix de revient en baisse.
Au passage on a démotivé une bonne partie du personnel notamment dans les domaines tertiaires, on a dégradé la qualité et augmenté les marges....
Efficace mais certainement pas humaniste.
C CHAT, Le mardi 30 juillet 2019

… Tavares … Langue de bois ? … Oui possiblement Bruno

A moins que… à moins que son "directeur de la com" lui ait rappelé (si tant est que l'intéressé l'eût oublié) l'existence de la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) qui fait l'objet de notation, notamment …
En outre quel patron "responsable" pourrait "crâner" durablement en inscrivant "son" entreprise dans la NON conformité … ?

Quant à l'approche concernant le compte de résultat de PSA (personnellement j'y souscris ...) il est l'effet de la règlementation européenne qui fait peu de cas des réalités économique ….Comme nous le savons … "Enfoncez vous çà dans le … "

Selon le cas (rayer la mention inutile) "on" pourra reconnaître de la lucidité ? du pragmatisme ? ou du cynisme ? au précité ...
Ainsi va le monde …
Le vin est tiré et il va falloir le boire au regard de "l'ambiance" actuelle
;0)
ADEAIRIX , Le mardi 30 juillet 2019

Optimiste oui car j’attends avec impatience le passage des Thons rouges de retour en Bretagne Nord.
Concernant le recyclage de la chimie Chinoise,je serais curieux de connaître les tonnages recyclés tout confondus.
Les matières premières ne valent rien et la Chine vient de baisser le prix d eLithium de moitié.
Tout le monde veut de l’électricité propre mais lorsque l’on voit le bilan éolien de l’anticyclone....même pas 9% de taux de charge,incroyable déroute écologique.
Lorsque j’emmène les épaves chez le casseur il me paye la batterie au plomb et me donne 100€ pour la caisse.....avec une batterie au Lithium l faut payer 500€ plus le sarcophage,merci qui?et encore il vont pyraliser 20% de matière.
C’est cela l’industrie du 21 ieme siècle ?
Tesla vend 25 Cents le kWh aux bornes....ça commence a couter
alain boise, Le mardi 30 juillet 2019

Quand on pense que la batterie de la Jamais contente existe toujours puisque recyclable a l’infini.....ce ne sera pas le cas de la Chimie Chinoise.
La Chine impose à l’Europe ses normes ,rien n’est comparable,si réellement notre air est pollué pourquoi nos autorités sanitaires n’imposent pas les masques respiratoires?
Bientôt les interdictions de voitures dans les centre villes auront lieu....et quelles électriques ou fumantes ca sera barré.
Pour les paquebots ou plutôt immeuble sur coque il faut à tout prix les obligés à se raccorder au réseau à quai,déjà on leur vendra du courant ( ça on sait faire) et nos poumons se porterons mieux.
alain boise, Le mardi 30 juillet 2019

Quand on pense que la batterie de la Jamais contente existe toujours puisque recyclable a l’infini.....ce ne sera pas le cas de la Chimie Chinoise.
La Chine impose à l’Europe ses normes ,rien n’est comparable,si réellement notre air est pollué pourquoi nos autorités sanitaires n’imposent pas les masques respiratoires?
Bientôt les interdictions de voitures dans les centre villes auront lieu....et quelles électriques ou fumantes ca sera barré.
Pour les paquebots ou plutôt immeuble sur coque il faut à tout prix les obligés à se raccorder au réseau à quai,déjà on leur vendra du courant ( ça on sait faire) et nos poumons se porterons mieux.
alain boise, Le mardi 30 juillet 2019

Encore du blanc frelaté qui fait trembler ,peut être passer à l’aligoté.....
alain boise, Le mardi 30 juillet 2019

1. 500 balles pour votre hybrid, vous vous faites arnaquer !
apportez votre voiture chez un concessionnaire de la marque le recyclage est réglementairement gratuit.
2. Soyez honnête (avec vous même) et parlez aussi des centrales solaires qui ont marché plein pot pendant la canicule..
Psst pour le clim du futur il n'y aura que le solaire car c'est pas avec notre EPR national à des milliards d'euro sans un watt et qui vient d'en reprendre pour 3 an qu'on va y arriver
.;0)
Lucos, Le mardi 30 juillet 2019

@Alain : l'aligoté c'est juste à bon faire des moules marinières.
@Lucos : pour les clim, je ne comprends d'ailleurs toujours pas pourquoi elles ne sont pas déjà solaires. quand on en a besoin, c'est bien qu'il y a du soleil non ? Alors oui la nuit, cela marche moins bien, mais si elle a tourné toute la journée en full solaire et que votre maison ou appartement est à 24-25°C, il n'y a plus besoin de laisser tourner la nuit.
Pour faire des économies, soyons juste logiques, nous pourrons alors parler "éco-logique"...
Frederic, Le mardi 30 juillet 2019

C'est tout à fait cela et de toutes façon la conso d'électricité d'été augmente trop et il n'est plus possible de tirer sur les centrales nucléaire car il n'y a et il n'y aura plus assez d'eau pour les refroidir comme ce juillet. Nous n'aurons pas le choix pour faire marcher tout cela..
Psst, si vous arrivez à faire comprendre cela à Alain, je vous offre un bac à glaçons type Rugy (Plaqué or), à 1° l'Aligoté se boit facilement comme du rosé de St Trop, cul-sec en fermant les yeux et en en gardant un peu pour déboucher les éviers..
;0)
Lucos, Le mardi 30 juillet 2019

Plus sérieusement je lis avec attention et étonnement les commentaires de C CHAT qui nous informe que c'est reparti comme chez France télécom ?
;0)
Lucos, Le mardi 30 juillet 2019

Non juste comme chez Renault ...
Frederic, Le mardi 30 juillet 2019

Ce qui n'est pas dit c'est que la diminution de la masse salariale passe surtout par une externalisation des services et un fonctionnement par projet. Une fois le projet terminé on ne peut plus reprocher à PSA de licencier puisque ce ne sont au final "que des prestataires" ...
Olivier Pertin, Le mardi 30 juillet 2019

Il est vrai que le centenaire Citroën à la Ferté-Vidame dans le centre tenu par Segula…
;0)
Lucos, Le mardi 30 juillet 2019

Houla c’est reparti de travers,les centrales ( Golfech/ Garonne )ont été arrêtées non pas à cause du débit mais de la température.....c’est différend,quand à celles de bord de Mer pas de soucis.
L’on découvre des pics de consommation estivaux incroyables,les gens ne veulent plus avoir chaud.
Les panneaux solaires perdent 40% de rendement en cas de grosses chaleur.
Pour revenir au sujet ....bon courage aux plus de 45 ans,CT était le 2 de CG,en avant la fanfare et ça va souffler,vous allez en bouffer de la batterie chinoise.....heureusement les carte grises sont gratuites.
Vous allez voir comme c’est dur de faire boire un Âne qui n’a pas soif.
alain boise, Le mardi 30 juillet 2019

Bruno des amis au Bar me parlent d’un petit blanc Savoyard...le Chignin ou Chignon je ne sais plus....mais la main ne tremble plus..merci. Tous pour vos conseils
alain boise, Le mardi 30 juillet 2019

Quand je lis Olivier ....je suis content de mettre mis à mon compte,courage à tous.
Lucos une épave à 1500€ ....donnez moi l’adresse je vous refile la moitié.....c’est quoi votre blanc à vous?
alain boise, Le mardi 30 juillet 2019

Chuis Mormon, pas d'alcool.
Pour l'épave ce n'est pas ce que j'ai écris et puis c'est 1. (petit 1) 500 € dont vous nous parliez.
Les panneaux solaires faut juste les refroidir en circuit fermé…
"Celles au bord de la mer pas de soucis.." euh... Fukushima joli port de pêche ?
Ouais ! Dur les ânes...
;0))
Lucos, Le mardi 30 juillet 2019

Mormon ...je vous croyait Amiche.
Refroidir les panneaux solaires....développez svp.
Tsunami en Normandie...Fukushima se trouve où sur la carte....dans l’hémisphère sud comme l’affirmait l’excellente ministre de l'écologie Cécile ,la copine de la Lycéenne.
Allez vendre du VE ...bon courage au gros Marcel...avec ou sans pochette
alain boise, Le mardi 30 juillet 2019

Allez Lucos tournée générale si je vous file une batterie L ion De Zoé.....vous me revenez avec 500€ mdr ,personne en veut.
Le one man show c’est pour bientôt ? Vous avez un talent fou essayez
alain boise, Le mardi 30 juillet 2019

Gwen vient de retrouver une vielle machine énigma de la Kriegsmarine et viens de décoder le discours de Tavares.
En clair:
Débrouillez vous la Comission veut du VE ,la marge doit être préservée coûte que coûte,rangez les VE dans la cour ,faites des carte grises pour les calmer.
Pour ceux qui ne sont pas d’accord la porte est ouverte.
VOUS DEVEZ FAIRE BOIRE LES ÂNES.
Tenez bon
Carlos qui vous aime
alain boise, Le mardi 30 juillet 2019

Vous ne comprenez pas :
Vous nous dites qu'on vous demande 500€ pour recycler votre hybride et je vous dis que gratuit c'est possible, c'est tout !
;0)
Lucos, Le mardi 30 juillet 2019

Refroidissement ?
Pour ne pas perdre 1% de rendement tous les 2°C au dessus de 25°C environ, vous pompez de l'eau dans votre puit à 8°C - 12°C constant et vous refroidissez vos cellules en récupérant à la sortie l'eau chaude pour votre cumulus, votre plancher chauffant en hiver, etc.
;0)
Lucos, Le mardi 30 juillet 2019

Z’etes Un marrant vous,donc mes panneaux solaires servent à alimenter la pompe qui monte l’eau pour refroidir le dit panneau...trop fort!!!!
Pour la batterie arrêtez je galère avec cela personne en veut,arrêtez les rêves revenez dans le Monde réel.
I Have à dream.
alain boise, Le mardi 30 juillet 2019

Cher Alain, les vins de Savoie les plus connus sont en effet le Chignin, l'Apremont et la Roussette (comme le petit requin des Côtes d'Armor...). Mais je suis plutôt Côtes du Rhône, et on s'éloigne du sujet non ?

D'ailleurs, quitte à carrément s'éloigner du sujet, si vous avez le temps, jetez un oeil sur le Net en tapant Maner ar mor à Port-Blanc. Le "Sam suffi" que s'est fait construire mon arrière-grand-père dans les années 30.
S'emmerdait pas le bougre ! (avec tout le respect pour mon aïeul...), remarque, il était le directeur des Chantiers de la Loire.

Si ça vous intéresse (une sortie en Alpine p.e.) contactez-moi par mail (voir sur Linkedin) parce que les lecteurs d'Autoactu doivent amèrement regretter mon retour sur les ondes...
Bruno HAAS, Le mardi 30 juillet 2019

En réalité,n Bruno HAAS, Tavarès est juste un sacré filou : quand il n'a pas les technologies, il préfère discréditer ladites technologie en sous entendant que c'est le mal incarné, que la terre va être anéantis si on suit cette voix [...] ce qui n’empêche pas Tavarès de demander en secret à ses équipes de travailler sur ces technologies "faiseuses de mal" ! Et quand ils les ont, alors là, Tavarès retourne sa veste et dit tout le bien qu'il pense de ladite technologie. Il le fait à chaque fois : pour la VE, la voiture autonome, il y a peu il a eu sa petite sortie hypocrite sur le Brexit (gageons que cela signifie fermeture de l'usine Opel anglaise, alors que lors du rachat d'Opel, PSA avait juré "pas de suppression de postes" si je me rappelles bien.
Et c'est ça, le soucis, pour moi : comme avec la SNCF, un Carlos (Ghosn) en cache un autre (Tavarès). Le second a été "formé" par le premier, il a donc les mêmes "travers", mais il y en a un qui est vénéré, tandis que l'autre est vilipendé ! Il va falloir combien de temps pour que les gens comprennent qu'ils sont fait dans le même moule ?
Frédéric LANGLOIS, Le mercredi 31 juillet 2019



Sur l’annonce de résultats décevants, Tesla dévisse après la fermeture de la bourse
Le CNPA, Elisabeth Borne et la prime à la conversion



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017