Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Marchés - 10/07/2019

Navette autonome : Une nouvelle expérimentation programmée dans la "Mobility Valley"

La Vallée de la Seine va accueillir une nouvelle expérimentation de mobilité autonome : des navettes autonomes et électriques entre la gare de Vernon et la maison de Monet à Giverny. Le service ne sera toutefois ouvert au public qu'au second semestre 2021.

Une nouvelle expérimentation de mobilité autonome va être lancée en 2021 dans la Vallée de la Seine : des navettes autonomes (niveau 4) entre la gare de Vernon et la maison de Monet à Giverny, sur un parcours de 12 km. L'étude de faisabilité vient d'être officiellement lancée le 5 juillet dernier en présence des élus, dont Frédéric Duché, président de Seine Normandie Agglomération, et d’Edouard Henaut, directeur général France de l’opérateur de transport Transdev (détenu à 66% par la Caisse des Dépôts et à 34% par le groupe familial allemand Rethmann).
Transdev apporte son expertise dans l’exploitation d’un service de transport public mais il fournit aussi les navettes autonomes électriques i-Cristal, pouvant accueillir jusqu’à 16 passagers, développées avec le groupe industriel alsacien Lohr ainsi que Torc Robotics, qui fournit le logiciel de conduite autonome.
Ces navettes i-Cristal sont également testés à Paris-Saclay, dans le cadre sein du projet Evaps, et à Rouen dans le cadre du projet Rouen Normandy Autonomous Lab (avec aussi des Zoé autonomes). Avec ces différents projets, accompagnées par le pôle de compétitivité Mov’eo, la Vallée de la Seine se positionne comme une véritable "Mobility Valley" qui réunit plus de la moitié des expérimentations de véhicules autonomes en France. "Il est temps que des test sur route ouverte soient lancés, souligne toutefois Dany Nguyen-Luong,  rédacteur d’une étude sur le véhicule autonome pour l’IAU. Nous sommes encore très loin du niveau d’expérimentations aux Etats-Unis et du retour d’expérience de la Google Car d’il y a 6 ans. Il faut également que ces expérimentations ne soient pas une fin en soi mais débouchent, si le modèle économique est probant, sur de véritables commandes publiques".
A Vernon, l’ambition est de mettre en place une expérimentation de 6 à 7 mois, avec, dans un premier temps, un usage réservé à un panel d’utilisateurs volontaires, préalablement sélectionnés, puis une ouverture au grand public. Après la recherche de financement qui auront lieu au dernier semestre (le projet de 1,35 million d'euros est subventionné à 80%), les demandes d'autorisation auront lieu au cours du 1er semestre 2020 puis les travaux d'aménagement au second. 
Des acteurs comme Ericsson, également partenaire du Rouen Normandie Autonomous Lab sur la connectivité, accompagnent le projet qui reste ouvert, "tant financièrement, que techniquement", à d’autres entreprises.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017