Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Hommage - 04/07/2019

Mort de Lee Iacocca, une légende de l'industrie automobile américaine

(AFP) - Lee Iacocca, une légende de l'industrie automobile qui a porté sur les fonds baptismaux l'emblématique Ford Mustang et a sauvé Chrysler de la faillite, est décédé mardi à l'âge de 94 ans, rapportent les médias américains.

Lee Iacocca a commencé sa très longue carrière dans l'automobile en 1946 chez Ford, d'abord comme ingénieur et ensuite dans les équipes de vente et marketing. C'est là que son talent pour la promotion a pu donner toute sa mesure, avec une première campagne au milieu des années 50 qui a rencontré tellement de succès qu'il a été remarqué par la direction et appelé à Dearborn, au siège de Ford.
Plus tard, sa fameuse réplique dans les pubs Chrysler, un doigt pointé vers le spectateur : "si vous trouvez une meilleure voiture achetez-la", l'a fait rentrer dans la légende.
Mais le pinacle de ce promoteur inlassable et talentueux aura peut-être été atteint en 2005 dans un spot publicitaire avec Snoop Dog, où le rappeur donne la réplique à un Lee Iacocca déjà vieillissant pour promouvoir Jeep et Chrysler.
M. Iacocca avait déjà quitté la direction de Chrysler qu'il a sauvé de la faillite dans les années 80, après avoir été littéralement viré de la direction de Ford par Henry Ford II en 1978, malgré d'excellents résultats mais avec la réputation d'avoir intrigué sans relâche pour arriver au sommet.
En 1992, dans une interview, interrogé sur sa réputation d'intriguant Machiavel, il a lancé dans son style rugueux : "Machiavel, mes fesses".
Son sauvetage de Chrysler, en tordant le bras au Congrès pour avoir un prêt, l'a placé au firmament de l'industrie automobile mondiale. Sous sa houlette, Chrysler a inventé le "minivan" et plus tard le SUV.
Ses positions férocement anti-japonaises, dont il estimait que les pratiques commerciales tuaient les emplois américains - un discours qui n'est pas sans écho aujourd'hui dans la bouche de Donald Trump à l'encontre de la Chine - lui ont un temps valu le soutien des syndicats et des démocrates.
Mais les milliers de licenciements auxquels il a procédé à la fin des années 80 pour sauver une nouvelle fois Chrysler, a retourné la gauche américaine contre lui.
Il a quitté l'entreprise au début des années 90 mais a tenté de la racheter plus tard en lançant une OPA hostile avec le milliardaire Kirk Kerkorian. Elle a finalement échoué.
Il avait reconnu avoir été marqué par la Grande dépression au début des années 30 quand sa famille - des immigrants italiens - avait tout perdu.
"La Dépression a fait de moi un matérialiste. Je chassais l'argent", avait déclaré celui qui avait accepté d'être payé un dollar au moment du sauvetage de Chrysler mais avait ensuite été vilipendé pour son salaire énorme à l'époque.
AFP

Partagez cet article :

Réactions

C'est l'été ?
Et Lee Iaccoca meriterait bien quelques focus en lien avec la Mustang et le Voyager ...un retour d'experiences de Francois Castaing serait même "seduisant"..
Avé la voix de Jean Rochefort ....
"Ben oui mais c'est qu"on" est pas sur " boitier rouge" ici mon "grand" !
;0)
Enfin la redaction peut y songer des fois (?)
ADEAIRIX, Le jeudi 04 juillet 2019

Pourra t’on réécrire de telles histoires....pas sûr encore que celle d’Elon est fascinante aussi mais plus silencieuse qu’avec Shelby.
Quelle vie,94 ans incroyable
alain boise, Le jeudi 04 juillet 2019

Pour Caroll Shelby ... Le Mans 66, le film, arrive
Un regret Matt Damon ressemble fort peu au Caroll Shelby de ces "très riches heures" ...de même pour Henry Ford II ...On est très très loin des clones de Lauda et Hunt dans rush...
Hollywood aurait dû aller chercher l'excellent Ron Howard

ADEAIRIX, Le jeudi 04 juillet 2019

.


--- L'époque de Mr Iacocca a été marquée par la Ford Mustang,
--- Celle de Carlos Ghosn par les Renault Trafic et Renault Captur...

Deux grands messieurs qui ont marqué leur époque à leur manière.



.
Smarter, Le jeudi 04 juillet 2019

Ne nous égarons pas comme cela; le fait d'arme majeur de Iacocca est quand même plus le redressement spectaculaire de Chrysler que le lancement de la Mustang, et celui de Ghosn le sauvetage de Nissan plus que la gamme utilitaire de Renault voyons !
Soyons sérieux.
;0)
Lucos, Le jeudi 04 juillet 2019

Carlos GHOSN … grand monsieur (une "personnage" certes) ?
Renault Trafic en plus ?
Vous êtes sûr ?
Ou c'est que l'on ne ne parle pas du même !
;0)
ADEAIRIX , Le jeudi 04 juillet 2019

Si M. Ghosn était le roi du Renault Trafic, ça se saurait…
(humour à prendre au 2nd degré)
;-)
clerion, Le jeudi 04 juillet 2019

Un Master en la matière, voulez-vous dire ?
;0)
Lucos, Le jeudi 04 juillet 2019

Lee Iacocca... What a period of time!
The time when cars were going with V8 engines and a Delco distributor!
I've been told that his name was Indian but I can read that his family is Italian one?
Rémi Delco, Le jeudi 04 juillet 2019

lee Iaccca chez chrysler a l'epoque dure dure de la fin du voyager
convention dealers a détroit:
Vous voulez gagnez du pognon ?
levez vous tous !
regardez sous votre siège !
Il avait fait coller un billet de 1 dollar sous chaque siège .
Vous avez compris il faut vous bouger le cul !
OVATION
Cqfd
patrick berchot, Le jeudi 04 juillet 2019



17 modèles français dans le top 20 des ventes ce semestre
Davide Grasso nommé directeur des opérations de Maserati



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017