Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Réseaux - 04/07/2019

Emil Frey France ouvre son premier Centre Autosphère à Nantes

Installé sur le terrain de l'ancienne filiale Renault, le centre Autosphère de Nantes, le premier du genre, expose 500 véhicules d'occasion et inaugure de nouvelles approches en matière de vente et d'après-vente. Son directeur, Philippe Lagareste, ambitionne de vendre 2 000 VO par an et de fidéliser sa clientèle grâce aux formules locatives, à l'entretien sur place et à la qualité des services, notamment de très larges amplitudes horaires à l'après-vente.

Le 12 juin dernier, le groupe Emil Frey France a ouvert à Rezé (Nantes Sud) son premier centre Autosphère, un gigantesque espace dédié à la voiture d’occasion. La ville de Nantes était un territoire à fort potentiel, non couvert par le groupe et ses 250 concessions. L’opportunité de s’y installer s’est présentée lorsque le terrain qu’occupait la filiale Renault Retail Group s’est libéré, à l’occasion de son déménagement (à Nantes Nord). "Nous sommes partis de zéro pour des travaux qui ont duré plus d’un an", se souvient Philippe Lagareste, 51 ans, directeur du centre, qui compte plus de 20 ans d’expérience automobile au sein du groupe (ex-PGA Motors).
Situé à proximité des concessions de PSA Retail et de Mercedes, le terrain de 22 000 m2 expose 500 VO, dont 80 à l'abri, au sein des 7 000 m2 de surface couverte dont dispose le site. L’objectif visé par le directeur est de vendre 2 000 VO en année pleine.

Un site pilote pour tester de nouvelles approches et de nouveaux outils 
Afin de faire connaître la marque Autosphère sur la métropole nantaise, un "pop-up store" a été créé dans le centre commercial de Nantes Beaulieu dès le mois de février. Proposant les VO du site nantais mais aussi les 12 000 VO d'Autosphere.fr, le magasin éphémère continuera d’opérer en parallèle du centre pendant au moins 24 mois. Un autre pop-up store Autosphère vient d’ouvrir dans un centre commercial de Toulouse mais "il n’a pas été créé pour préparer l’arrivée d’un centre Autosphère à Toulouse ; il se suffit à lui-même", précise le directeur.
Le centre Autosphère de Nantes fait ainsi figure de site pilote avant que le groupe Emil Frey n’envisage d’autres ouvertures. Il souhaite en effet valider les nouvelles méthodes mises en place en matière de vente comme d’après-vente. Le cadre agréable et l’exposition d’une offre variée de véhicules classés par catégorie (SUV, prix bas…) doit donner envie de se balader comme dans un salon automobile. "Comme nous sommes ouverts sans interruption, les gens profitent de leur pause déjeuner pour flâner dans nos allées en mangeant un sandwich", remarque le directeur. Ils peuvent aussi consulter le parc global d’Autosphère sur les écrans tactiles qui proposent des présentations en 360° des véhicules.
Les 500 VO sur le parc sont prêts à partir et à être essayés. "Il n’y a aucune voiture subie ; les acheteurs du groupe nous fournissent ce que nous souhaitons pour répondre à la demande locale et nous nous positionnons au bon prix", explique Philippe Lagareste qui utilise l’outil de pricing d’Autovista. Le centre s’intéresse aussi à la clientèle des professionnels et expose à leur intention une cinquantaine de fourgons et de véhicules carrossés (frigorifiques, etc.) tandis qu’un vendeur société est chargé de la prospection. 

Hôtesse, voiturier, genius et négociateur
A son arrivée sur le centre, le client est pris en charge par une hôtesse tandis qu’un voiturier lui propose de garer sa voiture, s’il le souhaite. Ensuite, des "genius", 6 au total, prennent le relais pour aider le client à faire son choix, à l’aide d’une tablette sur laquelle ils enregistrent les informations qui seront ensuite transmises aux  "négociateurs", chargés de conclure la vente. Les genius peuvent estimer approximativement les véhicules à reprendre (avant l’expertise sur pont) et accompagner le client pour un essai de véhicule. Les 6 négociateurs proposent le plus souvent des LOA de 36 à 48 mois incluant l’entretien et la garantie sur toute la durée du financement (réalisés par une coentreprise avec CGI Finance). "Avec ces formules, nous nous assurons du bon entretien des véhicules que nous allons récupérer en fin de contrat et nous fidélisons nos clients qui reprendront un véhicule chez nous si nous faisons bien notre travail", souligne le directeur.

Horaires élargis et devis en vidéo pour l’après-vente
Le site n’est en effet pas seulement un centre VO mais propose tous les services d’entretien et réparation, avec ou sans rendez-vous, avec même de la carrosserie express et de la carrosserie lourde (avec des agréments d’assurance). Il propose une large amplitude horaire, allant de 7h30 à 19h en semaine et de 8h30 à 19h le samedi. "Le client peut même arriver dès l’ouverture du portail, à 6h, déposer ses clés dans une borne sécurisée et récupérer les clés de son véhicule de courtoisie. Un devis en vidéo à valider lui sera ensuite adressé sur son portable", explique le directeur.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017