Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Autour de l'auto - 22/07/2019

Citroën a fêté ses 100 ans à la Ferté-Vidame entouré de milliers de ses fans

Les 100 ans de Citroën ont été fêtés ce weekend à la Ferté-Vidame, petit village d’Eure-et-Loir, où la marque avait installé son centre d'essais dans les années 30. Des milliers de collectionneurs et de passionnés venus des quatre coins du monde ont répondu présent.

A l'occasion des 100 ans de Citroën, tous les passionnés et collectionneurs s’étaient donnés rendez-vous ce weekend à la Ferté-Vidame, discret village d’Eure-et-Loir où Citroën a installé en 1938 son centre d’essais. Dans le parc du château, en ruine, étaient exposées des centaines de 2 CV, de DS, de SM, mais aussi des bus et des camionnettes type H, venus des quatre coins de l’Europe mais pas seulement. Parti de Santa Cruz en Californie, Lon Price a chargé sa DS bleu nuit dans un cargo, l'a récupérée à Rotterdam et en profite pour visiter l'Europe avec son fils. Un groupe de passionnés est venu de Russie par la route. D'autres viennent  de Nouvelle-Zélande, du Japon et d'Afrique du Sud, a expliqué à l'AFP Alain Thuret, le président de l'Amicale Citroën & DS France. Son association a organisé l’événément, accompagnée par le constructeur qui était aussi présent, à travers un espace d’exposition et d’accueil, où il exposait, outre sa propre collection, ses deux concept-cars les plus récents.  

L'une des vedettes reste la 2CV
Emmanuele Filipppini
, 55 ans, fines lunettes et barbe taillée, dirige un garage à Vérone en Italie. Il a passé 17 ans à restaurer une DS verte dont le compartiment moteur soulève l'admiration de tous les passants. "Il faut le temps, le calme. On arrive à trouver toutes les pièces", explique-t-il.
Devant les Rosalies qui datent de 1933, les débats techniques s'engagent sur l'alésage des pistons et le jeu des coussinets. Jean Cordenos, 67 ans, tente de faire la sieste dans la sienne avec laquelle il est arrivé de Calais. "Il ne faut pas dépasser le 75 kilomètres/heure sinon elle balance", dit-il. Ces amateurs ont tout le loisir de causer technique, chiner les pièces qui leur manquent, interroger leurs propriétaires. L'une des vedettes reste la 2CV, dont quelques exemplaires étaient proposés lors de la vente aux enchères organisée le dimanche par la Maison Aguttes le dimanche. "C'était une voiture pas chère et simple", souligne Daniel de Bray, membre de l'organisation. Il regrette que les enchères fassent monter leurs prix, mais "on en trouve encore dans les granges", selon lui. Par hasard, en 1997, trois premiers modèles ont ainsi été retrouvés dans un grenier de ferme de la Ferté-Vidame où elles avaient été murées pendant la guerre.
Xavier Champagne (avec AFP) et Farida Sacha (photos).

Partagez cet article :

Réactions

Comprends pas la 2cv est apparue en 48 et murée pendant la guerre de 39?
alain boise, Le lundi 22 juillet 2019

... Alain (sauf erreur ou omission ) ce sont les prototypes de développement désignés (TPV?) utilisés clandestinement pendant la seconde guerre qui ont connu ce type de "conservation" .
Mieux que le pâté...

Sinon, Lucos nous dira si il y est allé avec son C4 "traveller" hdi 160 ou quelque chose de ce genre pu si il est resté à l'abri de la foule des fans dans son tipi... ?

PS : pour le château que Stéphane Bern qui est presque un régional fasse quelque chose ...il est très en péril...le château
;0)
ADEAIRIX, Le lundi 22 juillet 2019

Oui il s'agit des 3 exemplaires de 2cv type A et pas TPV comme écrit plus haut) telle qu'elle avait été homologuée et prévue pour le salon de l'auto 1939 qui n'a jamais eu lieu. 250 pré-séries avaient été fabriquées, 1 avait été retrouvée démontée dans les années 70, suspendue à un plafond pour un pseudo test de corrosion longue durée afin de la sauver (châssis en duralumin) puis remontée et restaurée; une autre existe au musée de La Rochetaillée en version pick-up, probablement un camouflage pour des tests pendant la guerre chez Michelin à Clermont. Cette histoire des 3 2cv est romancée, elles étaient connues depuis longtemps, servaient de véhicule de liaison interne au centre de la Ferté bien au delà de la guerre, l'une d'elle a une ampoule de phare datée des années 50; elles avaient été délacée dans ce grenier pour des travaux ....
J'y étais avec ma Traction, comme il y a 5 ans pour les 80 ans de la Traction, j'ai croisé un jeune suédois venu par la route avec sa Méhari !
Ce qui est intéressant et pas dit sur la DS verte d'Emanuele Filippini c'est que c'est la 359ème exemplaire, fabriquée le 3 février 56 est donc l'une des plus anciennes survivantes, fabriquée à la main (et plus ancienne que ma Traction de mars 56)
Didier RECORD, Le lundi 22 juillet 2019

Pas sûr que Lucos y soit allé certains le recherchent suite à sa dénonciation sur les VHC autorisés a circuler,c’est pas fait que des potes ce jour là
alain boise, Le lundi 22 juillet 2019

Cher Didier … Pourquoi ai je appelé ces fameux "prototypes" TPV" (allez donc voir le lien) ?
… Jusqu'à votre commentaire je n'avais jamais entendu parler de découverte de 2CV type A (emmurées de surcroît à la Ferté VIDAME) qui par la force des choses ne désigne pas le type des "protos" mais la première version de production de 1949 …
Ai je été assez clair, cette fois ci ?

Vous trouvez des éléments de réponse grâce à ce lien (les articles sur le sujet sont "abondants" …)

https://abracadantesque.blogspot.com/2017/04/histoire-de-la-redecouverte-des.html#!/2017/04/histoire-de-la-redecouverte-des.html

Plaise à la rédaction de maintenir ce lien susceptible d'apporter quelques informations … Notamment à Didier Record …
On en apprend tous les jours ? Spa (Francorchamps)
;0)
ADEAIRIX , Le lundi 22 juillet 2019

Certains commentaires et attaques agressives (voire insultes) de pseudos érudits me gonflent de plus en plus sur ce site.

Les 250 2cv de 1939 porte bien le patronyme de type A vis à vis des mines
https://fr.wikipedia.org/wiki/Citro%C3%ABn_2_CV
"Sur ordre du patron, la guerre étant imminente, toutes les « Type A » sont démontées et détruites. Quelques-unes, essentiellement des prototypes, sont cachées à La Ferté-Vidame dans les greniers du centre d'essai, ou dans les sous-sols du bureau d'étude de Citroën, rue du Théâtre"





Didier RECORD, Le lundi 22 juillet 2019

… De ma part cher Didier RECORD … ?
Ni attaque agressive et encore moins d'insulte (?) ..Vos désirs pour ?
Au reste, je ne revendique aucun statut d'érudit et encore moins de pseudo érudit (vil flatteur …).

Quant au 3 protos "découverts" à la Ferté Vidame, ils sont plus connus sous la désignation TPV que sous celle de 2CV type A …
D'ailleurs avec son œil de cyclope et sa carrosserie "épurée" le TPV est assez loin loin de la type A présentée au salon 48 …
S'agissant de la carte grise je ne les ai pas vues et ai nul envie de faire la recherche documentaire à ce propos … Quant à Wikipédia…

Pour autant, désolé si j'ai froissé involontairement votre susceptibilité de "gardien du temple" de l'histoire Citroën … Pensez à "dégonfler" quand même avec cette chaleur, ce serait pas raisonnable !
;0)
ADEAIRIX , Le lundi 22 juillet 2019



Mercedes a investi 15 millions d’euros dans son nouveau flagship néerlandais
Les premières réformes du permis de conduire entrent en vigueur



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017