Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Réseaux - 24/07/2019

Actia travaille sur la "reprogrammation euro 5"

Actia présentera à Equip'Auto les nouvelles fonctionnalités de son outil de diagnostic multimarque et prépare pour 2020 la "reprogrammation euro 5", c’est-à-dire la capacité de reprogrammer les calculateurs de modèles de plusieurs marques via un seul outil.

Groupe français spécialisé en conception et fabrication de systèmes électroniques embarqués, Actia est aussi réputé pour ses outils de diagnostic. Il est notamment le fournisseur du groupe PSA depuis de nombreuses années. Le marché du diagnostic constructeurs compte d’autres acteurs de poids, Bosch notamment qui a remporté le dernier appel d’offres de Renault, face à Actia, le partenaire sortant, et à Tata Electronics, fournisseur de Nissan.
Actia développe parallèlement un outil de diagnostic multimarque, dont il présentera les nouvelles fonctionnalités lors du salon Equip’Auto."Comme chaque année, l’outil est enrichi d’une centaine de nouveaux modèles et mis à jour mensuellement", indique Jean-Claude Fonté, directeur de l’activité Diagnostic connecté. L’outil donne également accès au catalogue de pièces en fonction du code défaut trouvé, pour plusieurs réseaux de distribution. Il est désormais compatible DoIP (Diagnostics over Internet Protocol), le protocole principalement utilisé pour les Adas et le multimédia. Relié à d’autres outils, il permet de recalibrer les feux intelligents (Matrix) ou la géométrie (pour les Adas). 


La tentation des constructeurs de tirer la couverture à eux

Ce ne sera prêt qu’en 2020 mais Actia révèle qu’il travaille aussi sur la "reprogrammation euro 5", c’est-à-dire sur la capacité à reprogrammer les calculateurs du véhicule. "La difficulté, explique Jean-Claude Fonté, c’est que les éléments payants à télécharger sur le site de chaque constructeur ne sont pas forcément compatibles entre eux sur un même outil de diagnostic". Ce n’est qu’une des difficultés que rencontrent les garagistes indépendants qui essayent d’intervenir sur un véhicule moderne. "Les constructeurs ont la tentation de tirer la couverture à eux, en verrouillant l’accès à des fonctions en arguant de leur obligation de les protéger, à l’image de FCA qui impose de s’authentifier pour faire le diagnostic des Fiat 500X ou Jeep Renegade, de payer et d’attendre son aval pour intervenir. Les spécialistes du diagnostic ont des solutions pour contourner ce problème mais si le garagiste n’est pas authentifié, FCA fait sauter la garantie".
La suppression de la prise OBD sur les Volvo XC90 est aussi une façon de fermer l’accès aux garagistes indépendants, "une pratique que nous combattons en tant que membre du comité ISO (protocoles de communication, cyber sécurité…) et des différentes organisations de défense des droits des réparateurs multimarques et indépendants", dit-il.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017