Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 27/11/2017

Renault déploie sa nouvelle marque Easy Connect

Renault déploie sa nouvelle marque Easy Connect sous laquelle sont regroupés ses services connectés et de mobilité de nouvelle génération, en s'appuyant sur les standards ouverts existants, iOS et Android. Les services connectés seront aussi accessibles au parc ancien avec le lancement du boîtier My Renault Connected au deuxième trimestre 2018.

Benoît Joly, directeur ventes et marketing véhicule connecté chez Renault (depuis mars 2016) est intervenu lors de la conférence sur l’après-vente connectée, organisée par Autoactu.com le 15 novembre dernier. Il a acquis une grande expérience dans le domaine de la maison connectée, dans le cadre de ses fonctions au sein de Technicolor (ex-Thomson). "Cette expérience m’a appris que trop de technologie pouvait nuire, explique-t-il. S’il est plus simple d’ouvrir un volet directement plutôt que de passer par une application, celle-ci ne sert à rien. Il faut offrir une technologie qui simplifie la vie. La connectivité dans l’automobile ne permet pas forcément de créer de nouveaux business immédiatement mais peut déjà simplifier ce qui existe, en donnant la possibilité à nos clients d’accéder à leur environnement mobile sur un grand écran, avec Android Auto et Apple CarPlay. Cette connectivité est un dû avant d’envisager de proposer nos propres contenus".
Si certains constructeurs (Toyota, Ford, PSA, Mazda et Suzuki) misent sur une autre plateforme logicielle (Smart Device Link) pour développer des applications dédiées à la voiture connectée, Benoît Joly estime que "le seul standard qui vaille c’est celui qui est plébiscité par le client. Pourquoi créer un standard propriétaire alors que toutes les applications sont développées nativement pour iOS et Android ? On a fait la même erreur en essayant de drainer des développeurs d’application sur R Link, ça ne fonctionne pas. On n’a pas le choix, il faut utiliser les standards ouverts existants. Et cela ne m’inquiète pas plus que cela, Google veut peut-être garder le lien avec le client mais il ne nous prendra pas le marché de l’après-vente automobile".

La nouvelle application My Renault déployée en début d’année 2018 ainsi que le boîtier My Renault Connected

Avec la volonté d’offrir une "expérience personnalisée simple et intuitive", Renault déploie sa nouvelle marque Easy Connect sous laquelle seront regroupés ses services connectés et de mobilité  de nouvelle génération, accessibles à travers l’application My Renault de son smartphone. Compatible avec les plateformes multimédias connectées déjà existantes, R-Link Evolution et R-Link 2, la nouvelle application My Renault (compatible iOS et Android) sera progressivement déployée en début d’année 2018. Elle permettra d’accéder à distance à la planche de bord de son véhicule (autonomie, récapitulatif des trajets, pression des pneus, etc.), de préparer sa navigation porte-à-porte avant le départ, puis de la transférer sur son grand écran, de réserver une place de parking (avec l’intégration du service OnePark), et de bénéficier de nombreux services en relation avec son concessionnaire et son assureur. "Nous nous intégrons dans l’environnement Google (Android Auto) et Apple (Apple CarPlay) pour profiter des services existants, comme les assistants vocaux Google Now ou Siri, et ainsi pouvoir transférer une instruction de destination vocale depuis le smartphone vers le grand écran embarqué, comme : Google, peux-tu envoyer cette destination à R-Link ?". Début 2018, les utilisateurs auront aussi la possibilité d’utiliser Facebook Messenger ou leur assistant connecté préféré pour poser des questions en direct : "Quand est prévu le prochain entretien de mon véhicule ?", "Quelle est la pression actuelle de mes pneus ?", "Ai-je suffisamment de carburant pour me rendre à Lyon ?". My Renault leur répondra directement par cet intermédiaire. 
Avec son expérience dans la maison connectée, Benoit Joly ne pouvait pas passer à côté de cet aspect. Ainsi, à partir du premier semestre 2018, les utilisateurs pourront recevoir des alertes sur la planche de bord de leur véhicule en cas de déclenchement de l’alarme du domicile ou recevoir toute autre notification de leur maison connectée.
Les propriétaires de Renault plus anciennes pourront aussi bénéficier de services connectés, avec "le lancement de My Renault Connected au deuxième trimestre 2018", indique Pierre-Michel Erard, directeur après-vente de Renault France, qui participait également à cette conférence. Le boîtier connecté permettra d’offrir des services d’écoconduite, d’entretien prédictif, d’autopartage, de pays-as-you-drive, etc. "En simplifiant la vie de nos clients, on apporte aussi des réponses à notre réseau d’après-vente. En lançant le devis en ligne il y a deux ans, nous sommes montés assez vite à 400 000 devis/an dont la moitié se concrétise et dont un tiers sont demandés par de nouveaux clients. Aujourd’hui, la moitié des possesseurs de Renault de moins de 10 ans fait confiance au réseau Renault", dit-il.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

Ouais,j'attends vos commentaires sur le côté indispensable de la chose,savoir si j'ai assez de carburant pour aller à Lyon,wahou...
alain boise, Le lundi 27 novembre 2017

"le seul standard qui vaille c’est celui qui est plébiscité par le client"
Ben voilà ce n'est pas plus compliqué que ça !
Ce qui ne veut pas dire par ailleurs qu'il n'y aura plus de changements majeurs dans le futur. (Vous vous souvenez du leader Netscape..? Par exemple..)
Il y a enfin une réelle prise de conscience sur le fait que les clients n'ont qu'une chose importante dans leur vie : leur smartphone ! Et que les voitures doivent être construites autour.
Gadget d'une civilisation qui s'ennuie ou réel outil de société ?
Je laisse cela aux philosophes.
Le futur proche est de livrer les voitures avec leur Smartphone intégré dans la collection d'équipement.
Les constructeurs qui veulent prendre de l'avance doivent donc créer le plus rapidement possible leur gamme de smartphones ou racheter une marque et racheter ou s'allier à des fournisseurs d'accès car il va falloir contrôler le hard, le soft et les tuyaux pour réussir...
Il y a un tuyau pas cher en France en ce moment...
;0)
Lucos, Le lundi 27 novembre 2017

La vache ! Je suis impressionné par le niveau des questions que se pose un client Renault.
S que mes pneus sont gonflés ?
S que j'ai le plein de carburant ?
Où j'ai garé ma caisse ?
Vite, une appli !

Moi je me pose plus souvent la question de savoir dans quel blouson j'ai laissé les clés de ma moto ? En général, c'est quand je suis devant la moto et que les poches du blouson que je porte sont vides (de clés).

Là franchement, je vais rejoindre Jo, tous ces gadgets ne seront pas utilisés une seule fois dans toute la vie de la bagnole (et sont souvent sources de pannes).
Etonnez-vous que Dacia vende des bagnoles par milliers, au particuliers, sans ventes bidon (tactic et autres VD, Loueurs CD, etc.)
Bruno HAAS, Le lundi 27 novembre 2017

Le téléphone objet le plus précieux du client,wahou c'en est la .......
alain boise, Le lundi 27 novembre 2017

Eh oui Alain nous subissons le phénomène et il faut s'adapter pour vendre.
En fait, je l'ai déjà dit, mais si nous sommes logiques aujourd'hui en écoutant les clients il leur faut un smartphone à 4 roues...
J'entend par smartphone tout ce qu'on peut faire avec cet engin.
Tout le monde y est et les jeunes générations poussent fort.
Regardez dans la rue, dans le métro et cherchez en une ou un qui n'a pas de téléphone en main avec une oreillette connectée !
Les sociologues appelaient déjà les jeunes filles connectées en permanence les "poucettes" (les pouces qui tapent sans arrêt) et maintenant il y a un terme générique pour tous les connectés, les "têtes penchées"...
;0)
Lucos, Le lundi 27 novembre 2017

Mais Lucos au Japon il y a 15 ans les gens pianotaient dans le Métro de lâ a construite une caisse autour du téléphone,il n'y a qu'un pas que seul l'inventeur du chargeur lunaire a déplacement orbital pouvait franchir,vive la bagnole.
alain boise, Le lundi 27 novembre 2017

Hi.hi... On se marre, car pour ceux qui voyagent souvent et prennent une voiture de loc à l'aéroport et ce serait l'avenir du NON propriétaire de voiture du futur ( covoiturage, location, etc,etc) je vois qu'a la location il n'y a que du bas de gamme disponible et sans gadgets du tout dedans ou alors loués en suplément à prix d'or! Pour celui qui loue chez lui dans son pays c'est la même chose, tout à prix d'or qui se rajoute à la mensualité.
Conclusion, quand son smartphone sonne, le conducteur lambda le sort de sa poche....et je croise encore énormément de riches à caisse allemande qui l'a à l'oreille et même pas de Bluetooth dedans en équipement de base! Conclusion, on vit une époque formidable de constructeurs menteurs qui font que du baratin marketing... Finalement ils ont raison, personne va leur en vouloir si ce n'est fiable et Bruno â raison comme moi... Personne de s'en servir. C'est déjá assez chiant d'utiliser les menus indispensables! Chaque constructeur sa logique débile pour les parcourir ces menus...marre à chaque changement de voiture!
Je propose une signalétique universel avec des emojis à tête de Mario à casquette!
Qu'ils pensent aux images de bouses marron entortillées livrés les derniers jouets de Noël à la mode pour les enfants! Le coq gaulois dans sa voiture va adorer quand il aura les pieds dans la bouse ! La France sera toujours pionnière !
Jo Duchene, Le lundi 27 novembre 2017

Quand ça ira vite et que ce ne sera pas cher, cela deviendra Easy Jet ? ;-)
clerion, Le lundi 27 novembre 2017



Plus de 250 groupes référencés dans l'édition 2018 de l'Annuaire des groupes de distribution automobile
Europe : le Tiguan se hisse à la cinquième place des ventes d’octobre



Copyright © 2017 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017