Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Réseaux - 09/07/2019

PPG invente le robot préparateur de peinture

Après trois ans de développement, le fabricant de peinture PPG lance une machine sinon révolutionnaire au moins "disruptive", qui prend en charge l'étape fastidieuse et source d'erreur de la préparation de la teinte. Vendue plus de 22 000 euros, elle s'amortit en à peine un an dans une grande carrosserie (8 entrées/jour), estime PPG qui promet que les peintres ne pourront plus s'en passer !

"S’il y a une étape que les peintres n’aiment pas, c’est bien la préparation de la peinture, avec tous les risques d’erreur liés à la pesée manuelle de chacune des teintes à mélanger. Avec notre machine Moonwalk, nous automatisons cette étape ! Autant dire que c’est une véritable révolution dans l’atelier, il y aura un avant et un après Moonwalk", s'enthousiasme Arnaud Racapé, directeur Marketing de PPG, pas peu fier de faire découvrir cette machine que l’entreprise développe depuis trois ans et commercialise cette année (voir son fonctionnement en vidéo).
La machine est en effet impressionnante de précision : alors que les balances manuelles des peintres mesurent au 10e de grammes, celle de la MoonWalk descend au 100e. "Ce n’est pas nécessaire pour des quantités importantes de peinture mais ça l’est pour sortir 20 g, si l’on ne veut peindre qu’une pièce en carrosserie rapide ou en préparation de VO", souligne-t-il. Sans cet outil, les peintres sont souvent obligés de mélanger davantage que nécessaire pour s’assurer d’obtenir la teinte recherchée.
La simplicité d’usage de la machine est bluffante : après avoir défini la teinte recherchée (à l’œil ou à l’aide du spectromètre relié à la machine), le peintre, ou tout autre opérateur, n’a plus qu’à placer les différents pots de peintures à mélanger (entre 4 et 10) sur le rail de distribution. Le robot se charge du reste : il vérifie à l’aide des codes barres qu’il s’agit des bons bidons puis se déplace sous chacune des pompes doseuses pour collecter la quantité nécessaire. 
Tout a été étudié pour simplifier la tâche du peintre : Les bidons d’origine sont vissés directement sur les pompes doseuses et rangés dans la machine qui fait aussi office d’armoire de rangement (elle compte un peu plus d’emplacements que les 94 teintes de base hydrodiluables disponibles) ; L’armoire est chauffée (lorsqu’elle est fermée) et les pompes doseuses sont équipées de mélangeurs pour assurer une bonne fluidité de la peinture ; un système anti-goutte ingénieux évite que de la peinture ne sèche en sortie de doseuse. En cas de panne, les pompes doseuses, brevetées par PPG, peuvent facilement être utilisées manuellement avec la balance de précision.

Amortie en un an pour une carroserie à 8 entrées/jour

"Avec cette machine, les chefs d’entreprise ont un moyen de séduire les peintres ou de les fidéliser car ils ne voudront plus travailler autrement après y avoir goutté", affirme Arnaud Racapé. PPG a aussi calculé les économies générées par cette machine : au moins 9% de peinture économisé (en supprimant les erreurs humaines et en évitant la surconsommation pour de petites quantités) et un gain de temps de 10 minutes par pesée. "Pour une carrosserie qui réalise 8 OR par jour, c’est un gain de 70 minutes/jour, soit un gain de productivité de 15 500 euros à l’année, et une économie de peinture de plus de 5 000 euros, soit quasiment le prix de la machine, 22 850 euros", souligne Arnaud Racapé. 
"Installée chez un distributeur grossiste, elle pourra aussi servir à proposer des teintes à la demande pour des garages qui ont une activité carrosserie ponctuelle", souligne-t-il.
La machine, fabriquée en exclusivité pour PPG et ses autres marques par l’italien Corob sera présentée à Equip’Auto. PPG prévoit d’en vendre un millier en Europe en 2020 auprès de ses clients mais aussi en réalisant de la conquête chez des carrossiers qui utilisent actuellement des peintures concurrentes.

70 millions d’euros de chiffre d’affaires en France
PPG Refinish (sous les trois marques PPG, Nexa Autocolor et Maxmeyer) emploie 90 personnes, dont 70 sur le terrain, et représente de l’ordre de 70 millions d’euros de chiffre d’affaires en France. Elle est intégrée au sein de l’entreprise PPG Industries France (495 millions d’euros de CA), présidée par Bernard Lanne, qui réunit plusieurs autres activités : une importante présence en première monte constructeur, avec la peinture mais aussi les bains de cataphorèse dans les usines de Renault, PSA et Toyota ; et d’autres activités de peinture pour l’aéronautique, l’aérospatial et le génie civil.
PPG compte deux autres entreprises en France, dans le domaine de la peinture pour bâtiment (avec les marques Seigneurie, Peintures Gauthier, Ripolin, Trilak et Guittet). Placée sous la responsabilité de Pascal Tisseyre, PPG AC-France (700 salariés) et PPG Distribution (200 points de vente en propre, sous enseigne Le Comptoir Seigneurie Gauthier, employant 1012 salariés) totalise un chiffre d'affaires de l'ordre de 820 millions d'euros.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

La deuxième image fait penser à une grosse imprimante pour PC…
Bien l'idée de la précision pour réaliser des mélanges de couleurs sur de petits grammages, cela évite la perte de matière première.
La difficulté reste l'analyse à l'oeil ou au spectromètre pour refaire des nuances de peinture qui ont vieilli ou dont les couleurs n'existent plus au catalogue, expérience vécue sur un véhicule ancien.
La technique du scan fonctionne très bien pour les magasins de bricolage lorsqu'on veut associer une peinture avec un revêtement mural.
Vive le progrès…
;-)
clerion, Le mardi 09 juillet 2019



Jean-Claude Girot : "Comment j’ai quitté AMC"
Christophe Duchatelle prend la tête de la direction commerciale de Volvo Car France



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017