Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 24/07/2019

Nissan s'apprête à annoncer plus de 10 000 suppressions d'emplois

(AFP) - Le constructeur japonais Nissan s'apprête à annoncer plus de 10 000 suppressions d'emplois dans le monde pour tenter de redresser ses comptes, ont indiqué mardi l'agence Kyodo News et d'autres médias japonais, citant des sources internes à l'entreprise alliée avec le français Renault.

En mai dernier, lors de l'annonce de résultats annuels en net recul, le patron de Nissan, Hiroto Saikawa, avait déjà promis des "réformes drastiques" susceptibles d'affecter 4 800 postes.
Au total, plus de 7% des effectifs seraient concernés, le groupe employant 139 000 collaborateurs dans le monde.
Nissan, qui forme avec Renault le premier groupe automobile mondial, devrait annoncer les suppressions d'emplois jeudi lors de la présentation de ses résultats trimestriels. Les coupes pourraient concerner des usines en Amérique du Sud et dans d'autres régions où la rentabilité de Nissan est faible, affirme Kyodo.
Lors de son exercice 2018/2019 clos fin mars, le partenaire de Renault au sein de l'alliance avait accusé une chute de 57% de son bénéfice net, à 319 milliards de yens (2,5 milliards d'euros), au plus bas en près d'une décennie.
Et il prévoit un nouveau plongeon de moitié cette année, à 170 milliards.
L'entreprise a subi une chute de ses ventes aux Etats-Unis et en Europe et pâtit des tensions avec Renault, qui détient 43% de son capital, nées de l'arrestation de son ancien patron Carlos Ghosn, qui l'avait sauvé de la faillite en 1999 avant de le diriger pendant quasiment 20 ans.
Au cours de l'exercice 2018, les ventes mondiales de Nissan ont chuté de 4,4% à 5,52 millions de véhicules. La baisse a été particulièrement prononcée en Europe (-17,8%) et aux États-Unis (-9,3%).

AFP

Partagez cet article :

Réactions

Carlos revient!!!!
alain boise, Le mercredi 24 juillet 2019

Mais il va revenir, j'en suis presque sûr.

Il sera peut-être trop tard pour Nissan, Renault et Mitsu.
Smarter, Le mercredi 24 juillet 2019

.


Etonnant que les Chinois, pourtant voisins, ne soient pas intéressés par Nissan.

Ils ont des ressources financières et viennent de monter au capital de DAIMLER
à hauteur de plus de 15%....


.
Smarter, Le mercredi 24 juillet 2019

@Smarter, il vous aura sans doute échappé que les Japonais haïssent les Chinois, et ce depuis la nuit des temps.
Un rapprochement entre les deux paraît impossible.
En revanche, un rachat inamical, pourquoi-pas. Mais le "coup de mou" de Nissan n'est que passager et le chèque à faire pour racheter ce constructeur n'est pas (encore) à la portée d'un constructeur chinois.
Ca mouraille, Le mercredi 24 juillet 2019



Garac : 13 stagiaires sur 16 signent un CDI en concession VGF à l’issue de leur CQP
Europe : première baisse (-4,9%) du marché VUL neufs en juin



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017