Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Marchés - 05/07/2019

Les ventes de véhicules électriques encore très loin du compte à la fin du premier semestre

La part des ventes de véhicules électrifiés  (y compris hybrides rechargeables) se situe à 2,5% du marché français à fin juin. C’est encore bien loin de ce qui sera nécessaire dès l’an prochain. La Zoé en représente à elle seule le tiers.

Alors que de nombreux lancements devraient avoir lieu dans les prochains mois, le segment électrifié même s'il n’est plus tout à fait marginal avec 2,5% des volumes est cependant encore loin des volumes qui seront nécessaires pour abaisser les émissions de CO2 dans les proportions exigées par le respect des réglementations CO2.

Selon les données du CCFA, les émissions de CO2 des ventes VN France sont de 112 g/km sur le premier semestre. Compte tenu du poids de notre pays en Europe et de sa typologie, la moyenne France devra très certainement se situer en dessous des 95 g/km si les constructeurs veulent respecter leur objectif européen. Il faudra donc beaucoup plus de véhicules électrifiés qu’il n’y en a aujourd’hui dès 2020 et 2021.
Les chiffres du premier semestre (données Autoways) donnent une part des véhicules électriques à batterie (hors VHR) à un peu moins de 2% du marché avec 21 000 immatriculations. La Renault Zoé en représente 42% avec environ 9 000 unités (8 877 immatriculations exactement) soit 900 unités de plus que l’année dernière (8 007 sur le premier semestre 2018). 

La Nissan Leaf, malgré l’évolution de sa gamme et les efforts tarifaire de la marque  ne décolle pas. Ses immatriculations sont même en recul avec 1 973 à fin juin 2019 contre 2 248 à fin juin 2018 (soit 275 unités de moins). Pourtant, l’offre comporte désormais une version 40 kWh et une version e+ 62 kWh. 

Surtout le constructeur a mis à son catalogue depuis le 2 mai une offre “d’accès” baptisée First qui en combinant primes d’Etat et remises constructeur permet de descendre à 16 990 euros (batterie incluse) alors que son prix catalogue est de 35 400 euros, soit une remise ahurissante de 52% !
Il y a dans ces remises 6 000 euros de bonus, 2 410 euros de remise Nissan, 2 500 euros de prime à la conversion Etat, doublée par Nissan soit 2 500 euros de plus et encore 2 500 euros de prime à la conversion Etat pour les clients non imposables et parcourant plus de 60 km/jour, là encore doublée par Nissan.
La marque propose sur cette offre un crédit classique à 279 euros/mois sur 72 mois.
Nissan a estimé à 100 000 les clients potentiels : foyers non imposables, et parcourant plus de 60 km par jour pour se rendre au travail et qui acquièrent un véhicule neuf à un prix moyen compris entre 17 000 et 23 000 euros. “Ils habitent le plus souvent en milieu périurbain ou rural et sont généralement multi-motorisés, pour que chaque membre du foyer puisse aller travailler de façon autonome. Ces foyers sont tout particulièrement impactés par l’évolution des prix des carburants”, précise Nissan qui a conçu cette offre pour eux.
Proposée depuis le 2 mai seulement, cette offre se traduira peut-être par une reprise de ses volumes au deuxième semestre.

Pour les ménages imposable, la remise atteint tout de même 38% (soit un total de 13 410 euros).

Pour l’heure, la Tesla Model 3 à partir de 42 600 euros en autonomie standard (409 km en WLTP) fait mieux que la Leaf avec 3 223 immatriculations sur le premier semestre.
Les autres acteurs principaux de ce segment au premier semestre sont les Kia Niro (1 249 immatriculations), BMW i3 (1 173 immats), Hyundai Kona (858 immats).
Côté hybrides rechargeables, les volumes sont en légère progression mais toujours en-dessous de 1% de part de marché (à 0,7% à fin juin 2019 contre 0,6% à fin juin 2018).
C’est toujours Mitsubishi qui tient le lead sur ce segment au premier semestre avec 20% des volumes (1 495 immatriculations) devant les Volvo XC60 (994 immats), Mini Countryman (938), Range Sport (925), Volvo XC90 (773), Kia Niro, Mercedes Classe E, BMW Série 2, Hyundai Ioniq, Porsche Panamera, Range Rover, BMW Série 5, Volvo V60, Série 7 et quelques autres.
L’essence domine désormais largement le marché avec 59% des immatriculations tandis que le Diesel est à 34%. Le GPL représente à peine 0,15% du marché (1 700 immatriculations), tandis que le GNV, l’hydrogène et le superéthanol sont à l’épaisseur du trait…
Florence Lagarde et Farida Sacha

Récapitulatif des immatriculations VP neufs par énergie en France juin 2019 - Source : Autoways (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Immatriculations VP neufs Diesel par marque en France juin 2019 - Source : Autoways (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Immatriculations VP neufs Essence par marque en France juin 2019 - Source : Autoways (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Immatriculations VP neufs Electrique par marque en France juin 2019 - Source : Autoways (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Immatriculations VP neufs GNV par marque en France juin 2019 - Source : Autoways (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Immatriculations VP neufs GPL par marque en France juin 2019 - Source : Autoways (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Immatriculations VP neufs Hybride non Rechargeable par marque en France juin 2019 - Source : Autoways (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Immatriculations VP neufs Hybride Rechargeable par marque en France juin 2019 - Source : Autoways (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Immatriculations VP neufs Hydrogène  par marque en France juin 2019 - Source : Autoways (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Immatriculations VP neufs Superéthanol par marque en France juin 2019 - Source : Autoways (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Les hit-parades VP neufs pour chaque catégorie d'énergie juin et au cumul 6 mois 2019 sont disponibles pour les adhérents du Club Autoactu.com dans notre base de données.

Partagez cet article :

Réactions

Pas facile de faire boire un Âne qui n’a pas soif,si l’Etat veut faire baisser les émissions de CO2 ......qu’il redonne sa place au Diesel......non la petite lycéenne ne veut pas.....tant pis continuons.
VE machine à creuser le déficit et la balance de la France.
Bonnes vacances.....en bagnole
alain boise, Le vendredi 05 juillet 2019

Dire qu'on est loin du compte suppose que tous les constructeurs ont comme objectifs d'atteindre parfaitement les objectif moyens de CO², or certains constructeurs ont assurément déjà prévu et planifié le payement des amendes de dépassement dans le prix de leurs véhicules.
Un dépassement de la moyenne de 3 g par exemple représente 285 € par véhicule…
ca passe tout seul !
;0)
Lucos, Le vendredi 05 juillet 2019

J'ai peut-être mal compris il me semble que ces prochains objectifs CO2 se baseront sur les ventes de l'année 2020. Donc les constructeurs ont tout intérêt à attendre 2020 pour vendre leurs véhicules bas carbone. Pousser les ventes cette année ne sert pas à grand chose.
D'ailleurs les prochains VE et PHEV du groupe PSA arrivent tous ou presque en livraison "début 2020"...
Yaa, Le vendredi 05 juillet 2019

Si, à remonter le niveau de départ pour le calcul..
;0)
Lucos, Le lundi 08 juillet 2019



articles connexes

17 modèles français dans le top 20 des ventes ce semestre
Thomas Djuren nommé directeur des ventes de Kia Motors Allemagne



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017