Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Constructeurs - 24/11/2017

Le T-Roc, une bouffée d'oxygène pour le réseau Volkswagen

Avec la Polo, arrivée en concession le mois dernier, puis le T-Roc qui sera lancé officiellement en janvier, le réseau Volkswagen va retrouver le sourire, lui qui a vertement critiqué son constructeur lors de l'enquête récente de la "Cote d'amour des constructeurs".

En recul de 3,3% depuis le début de l’année, sur un marché en hausse de 4,8%, les ventes de Volkswagen en France devraient se redresser en cette fin d’année avec les premières immatriculations de la nouvelle Polo. Il est largement temps pour ses distributeurs que les choses s’améliorent, eux qui ont jugé durement la marque dans la dernière "Cote d’amour des constructeurs", considérant la gamme comme peu attrayante (avec une note de 4,7/10), manquant de disponibilité (2,9/10) et ne générant pas suffisamment de marge (3,6/10).
Un autre produit va relancer les ventes de Volkswagen, le T-Roc. Ce SUV de taille intermédiaire (il est 12 cm plus grand qu’un Captur et 14 cm plus petit qu’un Qashqai) est disponible à la commande depuis le mois de septembre pour une date de lancement officiel dans le réseau le 13 janvier prochain.
Il complète une gamme de SUV constituée en Europe du Tiguan (renouvelé en 2016), du Tiguan Allspace (lancé 2017) et du Touareg (à renouveler début 2018) qui s’enrichira encore d’un petit T-Cross, fin 2018-début 2019, chargé de concurrencer les Captur et autre 2008. Enfin, l’ID Crozz, le premier SUV tout électrique de Volkswagen devrait arriver sur le marché en 2020. Le groupe Volkswagen dans son ensemble prévoit que les SUV représenteront 34% de son mix de vente d'ici 2020 en Europe (40% en Chine et 50% en Amérique du Nord).

Un risque de cannibalisation de la Golf
Avec ses 4,23 m, le T-Roc se positionne en concurrent des Fiat 500 X (4,25 m) et Jeep Renegade (4,25 m) mais risque aussi de concurrencer la Golf (4,26 m) et l’Audi Q2 (4,19 m). En entrée de gamme (avec le 1.0 TSI de 85 ch), la Golf débute à 19 060 euros, le T-Roc à 21 990 euros et le Q2 à 24 900 euros (tous deux avec le 1.0 TSI de 115 ch). A noter en revanche, qu’à moteur (1.5 TSI 150 à désactivation de cylindres) et finition (Carat) identiques, la Golf (30 330 euros) est 2 000 euros plus cher que le T-Roc (28 810 euros). "Nous nous attendons effectivement à ce que le T-Roc cannibalise une partie des ventes de Golf, reconnaît Damien Schiantarelli, chef de produit T-Roc. Mais nous espérons plutôt qu’il séduise des propriétaires de l’ancien Tiguan, qui ne se reconnaissent pas dans le nouveau qui a grandi de 6 cm (à 4,48 m) et qui recherchent un modèle plus compact", dit-il.
Il estime que le potentiel de vente du T-Roc équivaut à celui du Tiguan, aux alentours de 20 000 unités à l’année. Avec le désamour du public pour le Diesel, son mix de vente devrait être à 60-70% en essence, avec comme best-seller le TSI 150 en finition Carat (à 28 810 euros avec la boîte manuelle).
Cette motorisation ne sera toutefois disponible à la commande qu’au premier trimestre 2018. Seules sont disponibles actuellement les moteurs essence TSI de 115 ch et 190 ch ainsi que le 2.0 TDI de 150 ch. Le Diesel est proposé à partir de 33 320 euros (avec la boîte DSG7) en version Lounge (dotée du GPS).

Le plus grand coffre de sa catégorie
Doté d’un faible empattement pour sa taille (2,60 m, comme le Captur et le Q2), le T-Roc privilégie la taille du coffre, le plus grand de sa catégorie (445 litres contre 377 pour le Captur). Le dossier des sièges arrière est rabattable de manière asymétrique (60/40), libérant un volume de chargement maximum de 1 290 litres.
Disponible en traction ou en quatre roues motrices, en boîte manuelle ou DSG à 7 rapports, il est richement doté dès son premier niveau de finition : détecteur de fatigue, freinage anticollisions multiples, régulateur de distance adaptatif, assistant de maintien de voie, système de surveillance périmétrique avec détection des piétons et freinage d’urgence en ville, ou encore climatisation, système d’infodivertissement et feux arrière à LED.
Le T-Roc est produit dans l’usine portugaise de Setúbal, près de Lisbonne, avec le Sharan.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

L'intérieur bleu...qui a laissé les gosses jouer avec les feutres ??
oups !
;0)
Lucos, Le vendredi 24 novembre 2017

Ben Lucos, Addblue ou Blue efficiency, il paraît que c'est bon pour la planète. Vous ne saviez pas ?... ;-)
clerion, Le vendredi 24 novembre 2017

Ou bien c'est le film de protection des chromes qui n'a pas été retiré ?
Bruno HAAS, Le vendredi 24 novembre 2017

Il est original le T-Roc, on dirait un mélange de Captur, de Q1 et d'Arona. Un peu lassé des SUV en ce moment... ;-(
clerion, Le vendredi 24 novembre 2017

Vu (en vrai !) à Francfort : déception ! Tant dans l'harmonie colorée de la planche de bord (pas top), que de la finition (légère) et du prix (excessif). On est loin d'un "petit" Tiguan ! Pour tout dire, les versions de Seat et de Skoda sont mieux... et nombreux sont les professionnels qui s'en sont fait la réflexion. La concurrence au sein du groupe VAG va être féroce... et ça n'est pas sûr que ça profite à VW, pour une fois.
Sniper, Le vendredi 24 novembre 2017

Je n'ai pas vraiment d'avis sur ce véhicule qui n'est qu'une ènième reproduction d'un schéma trop connu depuis 80 ans. la production auto en général n'est pas très sexy de part son classicisme exacerbé.
Les concept cars SVP..faites les ! Prenez des riques ! Soyez les Musk du design, du confort, du plaisir à bord...
Osons !
;0)
Lucos, Le vendredi 24 novembre 2017

C'est marrant ce que dit Lucos, c'est exactement ce que Piech avait dit aux designers d'Audi lorsqu'il s'agissait de renouveler l'A4 ou l'A6 qui ressemblait réellement trop à la précédente.
Osez !
Bruno HAAS, Le vendredi 24 novembre 2017

Ben oui, pourquoi prendre sa vieille Rodéo 5 en la décpotant le WE pour aller faire les courses au lieu de nos merveilles de mécanique et d'électronique ?
Parce qu'on rêve d'avoir ce charme, ce plaisir avec tout le matos des autres...
Bizarre, mais c'est comme ça..
;0)
Lucos, Le vendredi 24 novembre 2017

Si l'on admet que le T ROC appartient au même segment de marché que le Captur alors il y a une inexactitude dans l'article de Xavier CHAMPAGNE ...

En effet si le coffre du T ROC "culmine" à 445 litres ... Celui du C3 Aircross en propose 433 en mini mais 548 lorsque la banquette coulissante est avancée au maximum .
Le T-ROC n'a donc pas le plus grand coffre de la catégorie ...
Avec 4M 23 de longueur le T ROC est plus long de 7cm que le Citroën en revanche ...

Le syndrome du dossier de presse Monsieur Champagne ... ?

Sinon, j'ai cru comprendre que le réseau VW attendait impatiemment ce VW ... Si il l'offre est attrayante en prix en comparaison de celui d'une Golf, il est positionné plutôt premium sur le segment avec une des plastiques pas forcément en rapport avec cette prétention ...
Mais bon .. une offre intéressante malgré tout sur un marché très concurrentiel ... Et c'est sans compter avec l'offre hybride de Toyota dans cette gamme de prix ...plus long mais plus petit coffre aussi ... Le C-HR en hybride (4M36) pour un usage citadin pourquoi pas ...?
ADEAIRIX , Le vendredi 24 novembre 2017



Plus de 250 groupes référencés dans l'édition 2018 de l'Annuaire des groupes de distribution automobile
Carglass recrute 200 techniciens vitrage et les formera



Copyright © 2017 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017