Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 04/07/2019

Le nouveau Captur prend du muscle et s'attaque au marché chinois

Le Captur va céder sa place en fin d'année à une nouvelle génération plus grande et d'aspect plus robuste qui aura pour mission de reconquérir le leadership du segment en Europe et de séduire le marché chinois où il sera produit et commercialisé pour la première fois.

Après la Clio, Renault va renouveler son Captur en "fin d’année". Un Captur qui sera toujours produit à Valladolid, en Espagne, mais aussi à Wuhan pour être commercialisé sur le marché chinois, où Renault ambitionne d'y vendre 40 000 unités par an.
Vendu à plus de 1,2 million d’exemplaires depuis son lancement en 2013, le Captur est un incontestable succès, avec des volumes encore solides en 2018, à près de 232 000 unités (-4%), et une place de leader en Europe et en France sur son segment (SUV-B). "Pourtant, les choses ont bien changé, nous n’avions qu’un concurrent en 2013, nous en compterons plus de 20 cette année", souligne Frédéric Clermont, directeur marketing gamme A et B de Renault.
Pour reprendre sa position de leader (perdu en Europe ce semestre), Captur ne fera pas comme Clio, dont la taille et le design n’ont quasiment pas changé. Captur va en effet s’allonger de 11 cm, pour prendre la taille d’un T-Roc, soit 4,23 m, tout en offrant un empattement supérieur de 4 cm (à 2,63 m).
Le Captur était l’un des SUV les plus petits de son segment, avec Juke, et perdait de ce fait une partie de la clientèle qui voulait l’utiliser comme voiture principale du foyer. En outre, si sa petite taille était un atout qui le distinguait, ce n’est plus le cas aujourd’hui avec l’arrivée d’un modèle comme le T-Cross (4,11 m). Enfin, en grandissant, elle ne risque pas de cannibaliser d’autres modèles (le Duster est à 4,34 m, la Mégane à 4,36 m et le Kadjar à 4,45 m) et elle se distingue un peu plus de la Clio qui a été raccourcie de 1,4 cm (à 4,05 m) .
Le Captur, qui s’élargit aussi de 2 cm, devient "best in class" pour l’espace intérieur, avec le coffre le plus grand de la catégorie (536 l) et un espace aux genoux le plus important (+1,4 cm, en utilisant notamment les mêmes sièges fins que la nouvelle Clio).
Le Captur, que l’on pouvait qualifier de "mignon", devient "adulte" en musclant ses proportions et en adoptant un design totalement renouvelé qui lui donne plus de caractère. Ses skis avant et arrière renforcés, son capot nervuré, son toit flottant (inspiré d’Opel ?), ses feux avant et arrière full LED plus imposants en font aussi un SUV qui pourra se confronter à des concurrents du premium. Il s’enrichit en outre, en option, de barres de toit et d’un toit ouvrant qui ne sont pas proposés sur l’actuel. "Côté couleur, le client aura un choix de 90 variations en combinant 11 couleurs de caisse avec 4 couleurs de toit et 3 packs de personnalisation", indique Frédéric Clermont qui souligne que 80% des Captur se vendent actuellement en bi-ton (couleurs de caisse et de toit différentes). "60% des Captur se vendent avec le troisième niveau de finition, Intens (contre 30% pour Clio) et 70% des ventes se font auprès des particuliers (en France comme en Europe); nous avons les mêmes ambitions pour cette nouvelle génération", dit-il.
A l’intérieur, Captur fait le bond technologique et qualitatif qui a déjà été opéré par Clio tout en se différenciant légèrement dans son design. On retrouve des matériaux moussés ou gainés, le tableau de bord "full digital", et on découvre une  tablette tactile de 9,3’’, plus grande que celle de l’Espace, et une console centrale flottante inédite sur la version boîte automatique qui rajoute un espace de rangement aux 27 litres déjà disponibles.
Malgré son changement d’envergure, le Captur conserve son poids grâce à la nouvelle plateforme CMF-B que la Clio a inaugurée (avec succès pour la tenue de route). Cela l’aidera à proposer des consommations et des émissions réduites, avec les mêmes moteurs que Clio : 1.0 l essence en 100 et 130 ch et 1,5 l Diesel en 95 et 115 ch. Le Captur disposera en plus d’un 1,3 l essence de 155 ch (déjà proposé sur Mégane et Kadjar) et surtout il sera, en 2020, le tout premier modèle du segment B à être doté d’un moteur hybride rechargeable : un 1,6 l essence de 100 ch associé à deux moteurs électriques reliés à une batterie de 9,8 kWh capable de mouvoir le véhicule en 100% électrique pendant 45 km et d’émettre moins de 50 g de CO2, en cycle mixte, malgré un surpoids de 200 kg par rapport à la version essence.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

1 tous les prospects ne pourront se payer le captur 2 avé le 130, le 155 voire la version mild hybride.....le toit ouvrant et l'arbre de noël
2 d'autres n'en auront meme pas besoin ...!
Des lors ce ne serait pas trop maladroit de conserver le captur actuel dans une version"campus" voire clan (tant le captur materialise une 4l moderne) ...quicksilver c'un peu passé de saison et çà fait des royalties en moins ...
Pour le differencier, le cas echeant , en monocouleur et opaque (mais "sympa", les jantes toles actuelles de clio à 5 branches avé un cabochon central , les sieges lavables mais le grip control de serie et quand même la banquette Ar coulissante ....mix moteur 90dce essence et dci95 ch Diesel.
Tout ça packagé dans un prix doux spécial "territoires"
Aux gens du marketing du losange d'apprécier....
Mais quelque chose me dit que " y a moyen que çà se vende" en attendant un hypothétique rival ... Quant au T cross ...bien trop cher mon fils !
ADEAIRIX, Le jeudi 04 juillet 2019

... ne me remerciez pas les gars du losange ...çà me fait plaisir ...!
Si vous avez des remords et que vous voulez vraiment faire un virement SEPA
Contactez la redaction qui transmettra (enfin j'espère )
;0)
ADEAIRIX, Le jeudi 04 juillet 2019

@ ADEAIRIX : Et le Duster chez Dacia, ce n'est pas une alternative low-cost du SUV dans la famille Renault ?
Même commande de clim que la nouvelle Clio et le nouveau Captur, cousin oblige…
Bon d'accord, le reste c'est autre chose, mais en terme de prix…
;-)
clerion, Le jeudi 04 juillet 2019

@ Clerion … Est ce le parti pris d'un détenteur de … ?
Indéniablement le Duster est un (très) bon produit et le dernier opus est encore mieux même si il finit par s'embourgeoisé au niveau prix … !
Le Captur actuel c'est 4m12 de longueur … quand le Duster est à 4M34 du coup cà n'est pas forcément le même profil acheteur/usage, à fortiori, si les gens du pricing de Renault avaient la bonne idée de contenir le prix (15/16K€ maxi ) de cet ex futur Captur "campus" ou "clan" dont je propose le descriptif ci-dessus …
L'idée c'est une sorte de 4L genre "nouveau monde" ...
ADEAIRIX , Le jeudi 04 juillet 2019

Le petits SUV ne s'appelaient pas des Crossover ?
Disruptif !
;0)
Lucos, Le jeudi 04 juillet 2019

La 4L, le premier Crossover ?
Woaw…
;0)
Lucos, Le jeudi 04 juillet 2019

Ben depuis l'arrêt du RAV4 3 portes (en gros 15 ans) çà manque ...
Et je ne parle pas d'un successeur au Niva pour rester chez Renault

Dis RUPTIF !
ADEAIRIX , Le jeudi 04 juillet 2019

Sans le malus …
A plus de 20K le Jimny un peu bien équipé, cà laisse de la place ..!
;0)
ADEAIRIX , Le jeudi 04 juillet 2019

Ah, le coup du retour du "il reprend la commande de clim du Duster, il ne fait donc pas premium" .. merci Clerion ... mais il va falloir arrêter de sonner le clairon: étant donné que Dacia est une marque Low Cost et qu'elle est spécialisée à réutiliser des éléments largement rentabilisés, comment ne pas avoir compris que Renault avait un plan en tête en intronisant un nouveau bloc de climatisation : il n'était pas exclusif au Duster et allait être utilisé sur d'autres modèles ! Je ne trouves pas ça scandaleux, ce n'est pas pire que les rétroviseurs conducteurs et passagers de tailles différentes qui existaient dans les 90's / 2000's, le bloc de réglage de la climatisation de la 8C competizionne repris d'une Punto ou j'en passe.
Frédéric LANGLOIS, Le jeudi 04 juillet 2019

… Ben Si vous ne vous laissiez pas emporté par vos "nerfs" Mr LANGLOIS
Vous auriez noté que Clerion ne l'a pas écrit dans un sens négatif pour le Duster, c'est même plutôt le contraire, me semble t il ?

A part çà le nouveau Captur ou l'ancien "customisé" çà vous inspire quoi, cher Frédéric ?
Arnold ROUX, Le jeudi 04 juillet 2019

Toujours plus grand, toujours plus large, toujours plus de conso, super...
Arnaud C., Le jeudi 04 juillet 2019

@ ADEAIRIX :
1° Je ne roule pas en Duster
2° je ne travaille ni chez Renault, ni chez Dacia
3° Vous parlez d'un SUV low-cost donc je raisonne en prix (dimension de véhicules un peu différente, c'est vrai) et en gamme équivalente chez le même constructeur
4° Duster 1 vs 2, augmentation de prix de l'ordre de 1000€ mais ajout des airbags rideaux, du volant réglable en hauteur dès le 1er niveau
5° D'autres constructeurs que l'Alliance font aussi de très bons véhicules
6° Avis personnel tout à fait argumentables, je ne m'en offusque pas
7° Bon week-end !
clerion, Le jeudi 04 juillet 2019

Duster 2 repose sur une plateforme de Clio 2, récup jusqu'au bout… du bout. Mais regardons chez les autres constructeurs, d'autres éléments sont en banque d'organe et mutualisés…
;-)
clerion, Le jeudi 04 juillet 2019

@ Clerion, merci de vos précisions … manifestement vous suivez bien le dossier du Duster … Lorsque je parlai d’embourgeoisement (cà n’a rien de négatif de mon point de vue !) je faisais plutôt référence au DCI 4 x 4 voire à la nouvelle version essence 150 Ch … Sans rejoindre le prix des véhicules de même gabarit, on est plus tout à fait dans des prix d’accès de gamme … (?)

Vous parlez de SUV low cost, je n’en parlai pas même si je comprends que le raccourci est possible avec l'image de la 4L…

Avec le nouveau Captur et le 2008 du même métal, les deux constructeurs choisissent d’aller sur le territoire du VW T Roc et pour ce qui est du Peugeot peut être même davantage … c’est ce qu’il me semble en tous cas en fonction des infos disponibles …
Il me semble que c’est une erreur « stratégique» pour des « généralistes » de quitter le segment B des SUV citadins (autour de 4,10 m) … Le pouvoir d’achats des européens n’allant pas vers la hausse, sauf nouvelle information …

Pour le 2008 actuel, perdurer me semble perdu d’avance (on n'attrape plus les mouches avec du vinaigre)) car le nouveau le déclasse trop esthétiquement et Peugeot ne peut pas déclasser trop son prix pour déclencher une nouvelle demande et rien ne prouve que le fameux 1008 soit, par ailleurs, en cours de développement pour apparaitre comme certains l’ont évoqué en 2020 …

En revanche, je pense que Renault a un coup à jouer avec l’actuel Captur qui ne sera pas déclassé esthétiquement contrairement au 2008 actuel au regard de sa descendance … La version à laquelle je fais référence est bien sûr plus « cheap » qu’un Captur actuel "full options" … Pour ce format de véhicule, à 15 ou 16K difficile de parler de low cost néanmoins … En revanche aller vers un véhicule ESSSENTIEL pour rendre des services, notamment dans les fameux territoires "eux aussi oubliés par la République" ?
Au diable les jantes alu et autres grigri troniques, mais oui au grip control, aux sièges lavables ou à la banquette coulissante pour leur apport fonctionnel … Une sorte de couteau « suisse » comme a pu l’être la 4L en son temps …

Lucos argumente régulièrement sur l’absence désormais d’un petit diesel de 70 /80 ch sur le marché qui constituerait un besoin à satisfaire … Pourquoi pas ….

En tous cas, sans faire d’investissement considérable (…), Renault est en mesure, si il le veut bien, de proposer une offre raisonnable avec les motorisations 90 ch essence ou 95 ch dci sur le captur (un 75 ch sur cette coque semblerait trop « juste » ) …
Qui sait, d’ailleurs cette version « Campus » ou « Clan » existe t-elle bien dans le plan produit du Captur 1 en 2020 ?…
Nous verrons bien !

Un bon WE, Clerion, puisqu'il semble démarrer pour vous !
;0)
ADEAIRIX , Le jeudi 04 juillet 2019

Où avez-vous vu que je m'emportait, Arnold ROUX ? J'explique ... seulement.
Pour l'histoire de "l'ancien Duster" qui continue à se vendre à prix cassé comme le fait déjà Renault avec la Clio depuis la Clio 2, jez n'y crois pas trop, surtout que Renault a dans les cartons un énième Super Useless Vehicle de taille réduite qui remplacera la Captur 1, d'où la "prise d'embonpoint" du Captur 2, si je ne me trompes pas.
Frédéric LANGLOIS, Le vendredi 05 juillet 2019

Eh bien Frédéric si vous étiez en "totale maîtrise de vos nerfs" c'est encore pire … pour exemple dans votre dernier commentaire :
- Je m'emportait au lieu de je m'emportai(s)
- de "l'ancien Duster" au lieu du "Captur 1" …
- d'autre part vous avez tiré trop vite sur le commentaire de clerion, mais peu importe …

Quant au "énième SUV de taille réduite" dans les cartons de Renault, pour l'instant "on" a surtout vu un mulet sur base de Clio iV body buildé … Un peu sur le même mode que chez Peugeot, une 208 réhaussée et aux voies élargies aperçue en début d'année …
Nous sommes encore loin du développement des premiers prototypes suivis par les chasseurs de scoop …

Il y a donc, sans doute, comme l'indique ADEAIRIX de l'espace temps pour faire perdurer le Captur 1 (sous sa forme actuelle ou une version "downgradée" sauf impératif de production sur le site de montage … )

Arnold ROUX, Le vendredi 05 juillet 2019

Le lapsus étant dû au fait que j'étais en même temps sur un autre site web à parler du Duster, les fils se sont touchés ;)
Pour le reste, un Captur "Génération" (pour reprendre l’appellation de la Clio 4) ne fera vraiment que de l'interim alors !
Frédéric LANGLOIS, Le vendredi 05 juillet 2019

Merci pour tous vos échanges sur comment améliorer l’offre Captur tout en contenant l’envolée des prix. Permettez que je me concentre sur les derniers chiffres de l’article: 200kg de masse pour ne produire que 50g de CO2 dans la version hybride! Ne pas oublier que pour produire 200kg de composants véhicules en plus, on va en générer du CO2 en amont du cycle de vie non compté ici. A l’instar d’un VE qualifié à tort « à zéro émission » Surtout qu’une bonne partie du surpoids, c’est de la batterie pas très propre à fabriquer, donc à fortes émissions, comme par ex. l’extraction minière des matériaux constitutifs emmagasinant le courant et recyclage batterie. Notons qu’il y a pire puisque pour la PÉON (production d Électricité d’Origine Nucléaire) on ne sait pas plus retraiter ou si peu - et recycler - qu’il y a 50 ans! Ne nous contentons pas de voir les progrès dans l’AUTO en 50 ans. On aurait pu faire beaucoup mieux. Mais la financiarisation de l’économie oblige les Constructeurs à servir des dividendes issus des activités industrielles se tendant à se rapprocher de ceux des secteurs de l’économie virtuelle parmi les plus élevés. On a donc fait le choix de faire du « suréquipé » -et le low cost commence à l’être - en sacrifiant les gains en masse vertueux. Après le choc pétrolier de 1979, on sut sortir des AX ou des BX très légères à prix compétitifs. Mais au fur et à mesure des renouvellements de gamme on alourdissait à cause de l’apport d’insonorisants et d’équipements de sécurité, de confort et de performance pour arriver aux monstres SUV d’aujourd’hui! Même si certains ont un look light, d’autres ont un aspect carnassier ou pataud. C’est selon mais c’est lourd! Quand va-t-on introduire une taxe sur le poids pour inciter à construire plus léger, donc plus épuré de packs options qu’on n’utilise pas en totalité, voire jamais pour certaines.
Pendant toute ma carrière chez des fournisseurs de rang 1 ou de sous-traitance j’ai entendu parlé par vagues successives de « prix du poids »:
-> Combien le donneur d’ordre est-il prêt à payer comme surcoût au kilo économisé à CdC de performances fonctionnelles identique? Quand on arrivait à avoir un chiffre, on se mettait à bosser pour proposer des innovations rentrant dans l’épure. Mais très rarement la solution fut retenue au delà du stade du PROTO. Et quand il y avait enfin une application série, on revenait en arrière sur le véhicule suivant. À la fin on expliquait que le gain de masse c’était intéressant à condition que cela ne coûte pas plus cher au démarrage et qu’en plus on s’engage sur des productivités annuelles du même ordre que celles de produits plus lourds et matures, alors qu’il y a beaucoup plus d’incertitudes au départ sur produit innovant!
J’ai aussi retenu comme ordre de grandeur que pour gommer la différence de consommation entre un Diesel classique et un hybride essence, le surplus de batterie était de 60 kg que j’appelle passager clandestin: en hybride essence, tout le moins en terme de consommation, vous ne roulez jamais seul car il y a présence implicite de ce passager clandestin.
Cela fait mal de voir toutes ces dizaines de Milliards d’€ que la filière européenne va investir pour électrifier ses gammes avec des technologies asiatiques, certes matures et low cost. Les quelques milliard qu’on va mettre pour fabriquer des batteries et tenter de faire naître une filière européenne sont dérisoires eu égard aux enjeux. Bolloré s’y est brûlé les ailes. Espérons qu’il y aura repêchage pour lui et d’autres. Mais le mode START UP, qui a tendance à tout faire venir de CHINE et de la SILICON VALLEY, voire d’y migrer logiquement dès qu’il doit passer à une étape supérieure dans son business, n’est pas près de changer. Et dans l’auto, à force d’avoir détruit de l’emploi industriel des pans entiers de savoir-faire disparaissent. C’est comme quand vous détruisez de la forêt primaire pour planter des palmiers pour produire de l’huile qui rentrera dans la composition des carburants verts comme le B10, vous perdez à jamais de la biodiversité. Facile de dire suçon marche sur la tête: c’est pourtant ce que l’on fait à l’envi dans le secteur qui nous passionne. Même image dans le savoir-faire avec l’auto et l’hybride que pour l’huile de palme sans nos moteurs
Mon but n’est pas de faire passer les mouchoirs. Certains s’en sortent, surtout parmi ceux qui ne comptent que sur eux-mêmes, pour s’inscrire dans la dynamique du marché sur le long terme et n’attendent pas, tels certains prédateurs « paresseux » et ainsi voués à disparaître, qu’on leur serve leur proie sur un plateau. Car si c’est devenu tel, l’effet d’aubaine des aides y contribuant notamment, c’est qu’ils se seront transformés malgré eux en « animaux de zoo » totalement dépendants des subsides publics sous forme d’aides indirectes déguisées ou non, comme dans l’agriculture.
A bon entendeur..
Gérard Martin, Le jeudi 11 juillet 2019



17 modèles français dans le top 20 des ventes ce semestre
Thomas Djuren nommé directeur des ventes de Kia Motors Allemagne



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017