Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 30/11/2017

GM a-t-il trompé PSA sur la feuille de route CO2 d’Opel ?

Selon Reuters, le groupe PSA envisagerait de réclamer à GM le paiement de la moitié des pénalités qu’Opel risquerait de payer si ses ventes en 2021 dépassent son objectif d’émission CO2.

La difficulté pour Opel de respecter en 2021 le plafond des émissions de CO2 fixé par la règlementation européenne (pour une moyenne du marché de 95 g/km, Opel a un objectif individuel à 93,1 g), n’est pas une nouveauté. C’est même une des raisons pour lesquelles le groupe GM s’est séparé de sa filiale européenne qu’il n’arrivait déjà pas à remettre à flots sans parler de cette échéance règlementaire.

Que PSA n’ait pas correctement apprécié la "feuille de route CO2" d’Opel, c’est Carlos Tavares lui-même qui en a fait la révélation lors de la présentation du plan de redressement du constructeur à Rüsselsheim, au début du mois, comme nous l’avions écrit. "Nous avons effectivement pris conscience que l’entreprise allait dans le mur sur le plan des émissions de CO2 pratiquement quelques semaines après que l’on ait finalisé le closing", avait-il dit, lors d’une rencontre avec quelques journalistes français en marge de la présentation du plan.

Cependant, il avait aussi ajouté que les équipes étaient parvenues à redéfinir un plan produit pour Opel sur les technologies PSA qui permettait de respecter les plafonds d’émissions CO2 en 2021.

D’après ce que rapporte Reuters, rien ne serait moins sûr. "Le constructeur français a informé GM qu‘il estimait que celui-ci lui devait plus de 500 millions d‘euros et qu‘il avait l‘intention d‘engager une procédure au motif qu‘il estime avoir été induit en erreur sur la trajectoire réelle des émissions de CO2 d‘Opel, ont dit deux sources proches du dossier", écrit Reuters dans un papier ce mercredi 29 novembre. 

Selon l’agence, le plan de conformité d’Opel intégrait "un volume significatif de ventes de voitures électriques Ampera-e, un véhicule basé sur la Chevrolet Bolt et importé des Etats-Unis. Or cette voiture se vend à perte, une perte qui approche 10.000 euros l‘unité" 

Dans le cadre d’un retour à la rentabilité la suppression des ventes d’Ampera-e ferait perdre le bénéfice de la bonification apportée par les véhicules électrique sur la moyenne CO2 et ferait exploser les émissions de la flotte, rapporte Reuters.

Selon Reuters, PSA aurait informé GM qu‘il estimait avoir été induit en erreur sur la trajectoire réelle des émissions de CO2 d‘Opel et envisagerait d’engager une procédure pour un préjudice qui serait estimé entre 600 et 800 millions d‘euros. C'est environ la moitié du prix d'achat du constructeur de 1,3 milliard d'euros.

Des sources chez PSA, citées par Reuters font état d’un écart de plus de dix grammes avec l‘objectif de CO2, ce qui pourrait représenter des amendes européennes approchant le milliard d‘euros (95€ par gramme et par véhicule). La dernière étude parue en septembre 2016 de PA Consulting avant l'acquisition d'Opel par PSA chiffrait l'écart à 3,7g.

Ces informations n’ont pas été confirmées par PSA qui nous a dit ne pas avoir de commentaires.

Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

Incroyable ,c'est quoi ce bordel comme dirait le mari de Brigitte
alain boise, Le jeudi 30 novembre 2017

C'est comme partout, on fait la politique de l'autruche sur ce qui est connu de négatif juste pour éviter le conflit et être retenu, puis on assigne en justice pour obtenir dédommagements. Tavares savait très bien ce qu'il faisait....
Jurisimo, Le jeudi 30 novembre 2017

Pas impossible que GM n'ait pas tout dit tellement il y avait urgence à se débarrasser d'Ope. Intéressant de noter que l'Ampera-e (une véritable automobile pour ceux qui l'ont essayé et non une voiturette électrifiée) soit vendue à perte (10.000 € mazette) ... mais n'est-ce pas une simple question prix de cession entre GM et OPEL et/ou "transfer prices", un exercice parfaitement maitrisé par GM pour faire ses profits là où ils sont les moins taxés !!!
PDK, Le jeudi 30 novembre 2017

A vous lire TS les deux qui est responsable,Carlitos ou la GM ?du pain pour le barreau en tout cas.
alain boise, Le jeudi 30 novembre 2017

Ce sont les affaires. La vie des affaires.
Pierre l'Alpin, Le jeudi 30 novembre 2017

M'enfin Pierre c'est tout frais ,l'encre est pas sèche que deja on demande 500 x boules,c'est pas serieux,attention champ de Melons
alain boise, Le jeudi 30 novembre 2017

Il ont simplement oublié de vérifier les objectifs CO² lors de l'achat et maintenant, oups...!
;0)
Lucos, Le jeudi 30 novembre 2017

Que vaut il mieux payer l'amende oû vendre 50000 Ampèra? oû l'on perd 10000 par caisse,quel bordel,au fait elle và etre de combien l'amende qq peut il la calculer?non pas Carlitos ,un expert plutôt.
alain boise, Le jeudi 30 novembre 2017

… La « boulette » semble terriblement grosse, mais bon …
Difficile quand même d'imaginer une telle impasse dans l'examen du dossier de la reprise (ah le stress du bouclage de dossier ma bonne dame...) ; cette impasse n'a rien de flatteuse pour les équipes de PSA ...
Un coup de bonneteau de la part de GM ? L'évolution de la réglementation non appréhendée ?

Plutôt un contre feu ? ... et effectivement l'information concernant la GM qui perd 10 000€ sur chaque Bolt vendue est intéressante...
On comprend mieux pourquoi l'Ampera E n'est pas dans la corbeille ...
Quant à l'issue du litige ... Une sorte de garantie de passif en quelque sorte mais c’est loin d’être … surtout face à l'armée d'avocats qui doit défendre le dossier chez GM ...

Il y aura course à Paris ... Devant le tribunal de commerce international ? A vous Léon Zitrone ...
ADEAIRIX, Le jeudi 30 novembre 2017

Le calcul de l'amende est simple en apparence : 95 € x le nombre de grammes excédentaire par rapport à l'objectif (en l'occurrence 93,5 g/km pour Opel) x le nombre total de voitures vendues en Europe.
C'est là où ça peut faire très mal, c'est le nombre total de voitures vendues, qu'elles soient dans les clous ou pas. Même les Opel qui respecteront l'objectif sont comptées dans l'équation.
Appliqué à Opel, on devrait avoir une équation qui ressemble à la suivante :
95 € x 3,7 g (d'après les calculs de PSA) x environ 1 million d'Opel/Vauxhall vendues en Europe = environ 350 M€.
Si on remplace l'excédent de 3,7 g par un excédent de 10 g comme certains le craignent, l'amende devient 950 M€ ! Dans ce cas, il est évident qu'il faut vendre des Bolt en pagaille, malgré la perte de 10 k€ par bagnole.

Là où tout se complique, c'est quand le règlement dit que la vente de voiture émettant moins de 50 g/km compte pour 2 voitures dans le calcul général. Ce qui veut dire que si Opel vend une Insignia émettant 200 g (exemple) et une Bolt émettant 0 g, le calcul global devient : Opel a vendu 2 voitures réellement (1 Insignia et 1 Bolt) mais 3 voitures en théorie (1 Insignia + 2 Bolt). Les émissions d'Opel sont alors de 200 g divisés par 3 voitures.
Vous faites ces calculs pour le million de bagnoles avec un grammage pour chacune, celles qui comptent double, celles qui comptent une unité, et vous avez le résultat, mais seulement à la fin de l'année quand on compte les bouses !
Les Hommes sont devenus fous (j'y inclus les Femmes).
Ceci dit PSA a merdé dans les grandes largeurs.
Bruno HAAS, Le jeudi 30 novembre 2017

Déduisez ce que vous voulez mais un site américain consacré aux VE annonce que GM ne livre plus aucune Bolt ou au compte goutes et uniquement sur le sol américain !
Les hybrides rechargeables et autres PHEV ontcun bel avenir devant eux!
Faisons de la futurologie... exemple, si Trump envisage de s'amuser à casser du coréen les asiatiques japon compris ne vendront plus aucune voiture et c'est la fortune des allemands, plus les miettes pour nous...et encore plus la fortune des marchands de canons !!!
Un sombre business pourrait reprendre...soyez toujours du bon côté du manche!
Jo Duchene, Le jeudi 30 novembre 2017

Déjà la Corsa sera une PSA car DMS retardé de 1 an pour passer sur plateforme CMP. Les Karl et Adam vont suivre.
Il ne reste "plus qu'à" s'occuper du cas Astra et Insignia et PSA a déjà engagé les grandes manœuvres.
S'il y a autant de pénalité à la clef, ils pourraient faire du rebadging.
Attendons de voir ce que les tribunaux vont dire.
Frederic, Le jeudi 30 novembre 2017

Ça fait peur ,un grand merci à Bruno, la connerie écologique dans route sa grandeur, fabriquons des caisses pour pas payer d'amendes, quel bordel on parle de Millions comme si on les avait,je comprends Brel quand il a découvert les Marquises......
alain boise, Le jeudi 30 novembre 2017

Le commentaire de "Frédéric" est assez intéressant si je puis me ...
Une remake du "pire n'est jamais sûr"objectivisé ... C'est assez censé ...
Tavares fait du tam tam autour de la "vierge outragée" qu'il n'est pas trop ... Certes il y a le risque financier majeur des pénalités décrit par Bruno mais retour au commentaire de Frédéric pour rester placide ...
De la politique ... La porte est étroite mais on ne sait jamais ...
C'est probablement pas malhabile malgré les apparences (?).
A voir si l'arroseur sera arrosé finalement
ADEAIRIX, Le jeudi 30 novembre 2017

Assez sensé ... aussi !
ADEAIRIX, Le jeudi 30 novembre 2017

Tout le monde a compris, bravo rien est joué et ceux qui auront fabriqué en plus des VE (sauf peut-être BMW qui installe des superbornes comme Tesla) les auront sur les bras!
Jo Duchene, Le jeudi 30 novembre 2017

... Bravo ?... Euh ... Merci not' mait'
ADEAIRIX, Le jeudi 30 novembre 2017

Non mais allo quoi! Quand on veut négocier avec des Roasbeefs,Americains,Israéliens,Russkis,Afrikanners,on envoie les durs pour déminer car avec eux c'est un champ de mines,chaque mot doit être radiographié et toujours se dire où est ce qu'elle l'est la mine,c'est les rois de l'embrouille et en Israël c'est un sport,triste
alain boise, Le jeudi 30 novembre 2017

Ah j'oubliais nos amis Libanais experts aussi dela négociation,les écoles de commerce Francaises devrait obliger leurs étudiants de faire un stage dans ce pays,quand vous revenez vous avez l'expérience de deux ans en trois mois,les usines de Vaseline vont tourner à plein tube pres du siege de la Peug (il doit rigoler dans sa barbe notre autre Carlos)
alain boise, Le jeudi 30 novembre 2017

... Vol au dessus d'un nid de coucous ?
Alain … Un vieux proverbe sud coréen du nord « en principe il n’y a pas d’urgence à se déclarer cocu » …
Donc si « ils » le font chez PSA, sachant tout ce que vous dites … C’est que l’avantage espéré d’un tel tintamarre (très peu glorieux !) doit être significativement supérieur aux inconvénients de ne pas le faire …
ADEAIRIX , Le jeudi 30 novembre 2017

Quand on m'a dit que Carlos Tavares se dépêchait pour devenir le quatrième ou cinquième constructeur européen et qu'ils allaient casser la baraque en Allemagne...je l'ai cru!
Ajourd'hui dans Le Monde ils disent que GM ne se cachait pas de dire que cette histoire de CO2 était une des raisons de se barrer...dans ce quotidien il n'y a que des mauvaises langues et qui ont rien a faire que les actions de PSA se cassent la figure!
Je vais faire appel à Bernard Rakoto, il va m'expliquer, et surement vous aussi !
C'est beau le mangement...
Jo Duchene, Le jeudi 30 novembre 2017

Management sans doute, « cher » Jo ?
On comprend mieux votre longue tirade suite à l’article reportant l’interview de Bertrand RAKOTO .... Rien à voir …

Euh … Si le management fait référence à la compétence de diriger des ressources humaines afin d'obtenir une performance satisfaisante, je ne vois pas bien la corrélation avec le sujet qui porte sur une prétendue erreur d’évaluation et l’action amiable ou judiciaire en vue d’en gommer les conséquences négatives …

… Nan c'est rien.... c'était juste pour faire avancer le "schmilblic" ?
ADEAIRIX, Le jeudi 30 novembre 2017

J'adore ma petite faute de frappe, car au fait c'est un lapsus, Carlos T. mange la grosse part du gateau... et quand il sera plus là, il ne restera même pas des miettes !
De toute façon pour casser la baraque en Allemagne il faudrait avoir les produits qui sont demandés en ce moment là bas...et c'est loin d'être gagné et même s'ily a de la place pour tout le monde!
Jo Duchene, Le jeudi 30 novembre 2017

N'y a-t-il pas un peu de naiveté chez certains commentateurs ? Carlos Tavares est loin d'être un idiot. Cette histoire est une opération de com et beaucoup de journalistes tombent dans le panneau...
Je vous invite à lire le très bon article de Paul Clément-Collin sur son blog "Boitier Rouge" à ce sujet. Il est un des rares à avoir pris un peu de recul sur le sujet.
Cette histoire discrédite auprès du grand public une marque qui n'en a pas besoin. Ces normes à respecter sont mal foutues et je doute qu'elles soient efficaces pour améliorer la qualité de notre air, mais cela est une autre histoire.
Emmanuel S, Le mardi 05 décembre 2017



Plus de 250 groupes référencés dans l'édition 2018 de l'Annuaire des groupes de distribution automobile
Guillaume Pelletreau nommé directeur général de Nissan Centre Europe



Copyright © 2017 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017