Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Sport - 30/11/2017

Alfa Romeo s’associe à Sauber pour revenir en Formule 1

Alfa Romeo reviendra en Formule 1, après 30 ans d’absence, à compter de la saison 2018, dans le cadre d’un partenariat avec Sauber F1 Team. Les voitures arboreront le logo Alfa Romeo mais seront équipées de moteurs Ferrari.

Fiat Chrysler Automobiles (FCA) a signé hier un accord de partenariat technique et commercial pluriannuel avec l’écurie Sauber F1 Team pour participer au championnat du monde de Formule 1 à partir de la saison 2018. Les voitures arboreront le logo Alfa Romeo mais seront équipées de moteurs Ferrari.
Alfa Romeo n’a pas participé à une compétition de Formule depuis près de 30 ans. La marque a participé aux grands prix de 1950 à 1988, à la fois en tant que constructeur et fournisseur de moteurs. Elle a connu son heure de gloire dès sa première et seconde participation avec le titre de champion du monde des pilotes décerné à Nino Farina et Juan Manuel Fangio. De 1961 à 1979, Alfa Romeo a participé en tant que fournisseur de moteurs pour plusieurs écuries de F1 puis est revenu en tant que constructeur en 1979.
Xavier Champagne
 


Partagez cet article :

Réactions

Super et avecSauber en plus!
alain boise, Le jeudi 30 novembre 2017

Une nouvelle qui sent un peu la Marchionnisazione… ?

Donner de la visibilité à la marque Alfa Romeo avec des moteurs du Cavallino Rampante qui a déjà approvisionné les Sauber F1 en motorisation, dans le passé … Il est vrai aussi que, depuis quelques temps, certaines Alfa embarquent des V6 et V8 développés chez Ferrari…
ADEAIRIX, Le jeudi 30 novembre 2017

Donc Ferrari est à vendre ?
Investir dans le sport pour abonnés qu'est la F1 n'est pas un placement d'avenir.
;0)
Lucos, Le jeudi 30 novembre 2017

C'est oublier un peu vite le vrai faux retour d'Alfa-Roméo avec le V10 3.5L sur la Ligier prévue pour 1987 et c'est Ferrari qui fit casser le contrat à l'époque suite au rachat de la marque au trèfle par Fiat
Didier RECORD, Le jeudi 30 novembre 2017

Pas sûr que les autres équipes de F1 aient à s'inquiéter de cette "nouvelle" ! :0)
Sniper, Le jeudi 30 novembre 2017

Sinon ... Skoda a choisi le tour de France pour se donner de la visibilité … Marchionne choisit la F1 pour en redonner à Alfa …

Ce nouvel engagement en F1, c’est plutôt raccord vu le prestige du trèfle et le positionnement premium de la marque … Car une fois la vague des Alfistes fortunés (sic le prix des Giulia et du Stelvio) passée … Il faut habituer les clients du premium allemand à intégrer Alfa dans leur short list … Dans un genre assez différent Volvo est aussi un choix décalé mais il y a la réputation de suédoise sécurité derrière et le design si particulier de ses intérieurs … Sans mésestimer les qualités de la Giulia ou du Stelvio, cette clientèle peut être séduite (à raison) par le caractère passionnel fort de la marque Alfa accompagnée des qualités routières … Moins par les écarts de finition, de confort ou de qualité de fabrication auxquels elle est habituée … (?)
ADEAIRIX, Le jeudi 30 novembre 2017

Alfa Romeo est un marque mythique et la meilleure preuve est qu'elle a su garder sa renommée mondiale malgré Arna, 90, 146, Mito et quelques autres merveilles ...

GTV, Spider, 164, les V6 ARESE, Boxer et d'excellents JTD ont heureusement fait le boulot quelque temps, avec l'aide de carrossiers italiens pas encore morts à l'époque.

Mito va sur ses 10 ans, Giulietta 8, les coupés et cabriolets qui ont jalonné l'histoire d'Alfa ne sont plus là depuis 12 ans, Giulia est un bide (prévisible : qui voulait d'une berline au design 1000 fois plus fade qu'une KIA Stinger et plus lourde qu'une Talisman ?) 4C est une plaisanterie à laquelle l'A110 va donner l'extrême onction dans quelques semaines ...

Seul Stelvio semble une offre cohérente dans la gamme actuelle, mais pas digne de son blason sous les 55000 euros ...

brûler du cash, et donner du lustre à une marque sans produits à la page ... c'est ce qui se passe sous nos yeux, emplis de larmes, en tous cas les miens.

Mr Marchionne, il faut passer la main ... oui, mais à qui ? toutes les bêtises commises (et qui se répètent ... la 500 a 10 ans, sans évolution!) depuis des décennies ne finiront-elles pas par faire de FIAT le constructeur que tous les chamboulements actuels fera disparaître ?

La 500, la "Jeep" et le succès de berlines low cost dans les pays du BRIC ne feront pas bouillir la marmite éternellement. Ferrari, éternel, et Maserati, qui finira pas être vendu, ne sont guère dans mes prières, tant je ne suis pas inquiet pour ces autres joyaux.

Quel gâchis !

Léonardo, Le jeudi 30 novembre 2017

En lot de consolation ...

http://boitierrouge.com/2016/01/24/alfa-romeo-alfetta-gtv8-2-6i-4-places-et-v8-de-montreal/

Plaise à la rédaction de maintenir le lien
ADEAIRIX, Le jeudi 30 novembre 2017

Si Alfa-Romeo disparait, pauvre Juliette...
;0)
(Je la fait avant que Clérion se pointe)
Lucos, Le jeudi 30 novembre 2017

Il y a des constructeurs bien comiques qui dépensent des fortunes pour se faire une image sur le marché sans y arriver souvent, alors qu'ils ont/avaient déjà dans leur panier une marque avec une image en béton..
Saab, Lancia, Alfa, Rover...
Etonnant non ?
;0)
Lucos, Le jeudi 30 novembre 2017

Belle analyse de Léonardo (di Alfaromeo)
Une de mes marques préférées, un tout petit peu après Jag of course.
Oui, quel gâchis.
Longue vie au Trèfle !
Bruno HAAS, Le jeudi 30 novembre 2017



Plus de 250 groupes référencés dans l'édition 2018 de l'Annuaire des groupes de distribution automobile
Réglementations RDE : quelle position adopter pour les constructeurs ?



Copyright © 2017 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017